Biodiversité : à la découverte de la Forêt d'Orient et de ses espèces protégées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Biodiversité : à la découverte de la Forêt d'Orient et de ses espèces protégées
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Vitaline, J.-M. Mier, N. Sadok, S. Lacombe, Images Drone : Alexandre Zirn / Studio OG - France 2
France Télévisions

Alors que près de 20 % des espèces animales sont menacées, le parc naturel de la Forêt d’Orient tente de protéger certaines espèces devenues rares. Reportage.

Trois grands lacs, une forêt de chênes, 25 000 hectares de vie sauvage… À seulement deux heures de Paris, le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient abrite et protège des espèces animales devenues rares. Dans ce parc ouvert au public, leur tranquillité doit être respectée. Des observatoires sont installés. "C’est pour pouvoir concentrer l’éventuelle fréquentation du public, pour pouvoir permettre au public d’observer la faune sauvage", explique Thierry Tournebize, directeur adjoint du Parc naturel. Objectif : rester à distance de la faune sauvage.

Une vie en semi-liberté

Pour quelques euros, il est possible d’emprunter un chemin et de s’approcher plus proche de certains animaux, comme les élans. On y retrouve aussi des bisons d’Europe, une espèce exterminée par l’homme il y a cent ans. "Comme tous les animaux qu’on a à l’espace faune, ils vivent en semi-liberté (…). On les complémente l’hiver, mais le restant de l’année, à 70 % du temps, ils se nourrissent naturellement et se débrouillent."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.