Biodiversité : 60% des animaux ont déjà disparu

Grands singes, éléphants, animaux sauvages, ils sont en train de disparaître et à vitesse grand V. Ces quarante dernières années, 60% des animaux vertébrés ont disparu de la Terre selon un rapport de l'ONG WWF.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

D'ici peu, les éléphants d'Afrique ne pourraient être qu'un lointain souvenir. Ces quarante dernières années, cette espèce a perdu 86% de sa population. Les braconniers ne lui laissent aucun répit. Les grands singes, les félins, les rhinocéros subissent le même déclin. Durant la même période, 60% de la population des animaux vertébrés a disparu. Une seule espèce est responsable de ce désastre : l'être humain. Pour se nourrir et assumer sa croissance, il détruit les forêts, l'habitat naturel des animaux.

L'humain est aussi menacé

Ces forêts disparaissent principalement dans les tropiques, en Amazonie, en Afrique, en Indonésie et dans l'est australien. Pour le WWF, la prochaine conférence mondiale de la biodiversité doit se saisir du problème. Sans action concrète, les scientifiques ne prévoient pas un déclin, mais un effondrement de la population animale. Dépendant de cette biodiversité, l'humain est lui aussi menacé.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Un rhinocéros et son petit, le 21 septembre 2018 à Sigean (Aude).
Un rhinocéros et son petit, le 21 septembre 2018 à Sigean (Aude). (RAYMOND ROIG / AFP)