Vive tension à Sivens à quelques heures de la décision sur le barrage

Le Conseil général du Tarn doit annoncer ce vendredi 6 mars sa décision sur les projets alternatifs au barrage de Sivens. La tension est très vive autour du site entre zadistes et agriculteurs

Voir la vidéo
France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour le moment, tout est calme sur le site du barrage de Sivens, mais la journée s'annonce particulièrement tendue. De nombreux cars de CRS ont pris position ce matin à Albi, devant le Conseil général qui doit rendre sa décision aujourd'hui sur les projets alternatifs au barrage, comme l'a constaté sur place Hélène Vergne de France 2. 300 gendarmes sont également positionnés entre Albi et le site de Sivens. 

Bernard Cazeneuve lance un appel au calme

Deux rassemblements des zadistes opposants au barrage et des agriculteurs qui y sont favorables étaient prévus aujourd'hui à Albi. Ils ont été interdits par la préfecture. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a lancé jeudi un appel au calme. Deux alternatives au projet de barrage vont être présentées ce matin aux 46 conseillers généraux du Tarn. Ils devront se prononcer par un vote. Il s'agit de trouver une issue à ce projet qui génère tensions et affrontements depuis maintenant plusieurs mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un gendarme sur le site du barrage de Sivens (Tarn), le 9 septembre 2014.
Un gendarme sur le site du barrage de Sivens (Tarn), le 9 septembre 2014. (REMY GABALDA / AFP)