VIDEO. Sivens : un barrage similaire dans le Tarn

Le barrage de Sivens devrait ressembler à un réservoir qui existe déjà : le barrage de Fourogue, situé lui aussi dans le Tarn. Une équipe de France 2 s'est rendue sur place.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Alors que les voix s'élèvent pour demander l'abandon du barrage de Sivens dans le Tarn, un projet similaire a été construit il y a une quinzaine d'années, dans le département. Il s'agit du réservoir de Fourogue, situé au sud de Mailhoc.

"On retrouve des espèces qu'on n’avait plus l'habitude de voir"

Les deux barrages présentent de nombreuses similitudes : une capacité de 1,3 million de mètres cubes mais aussi des objectifs similaires. Le réservoir de Fourogue vise ainsi à réguler la rivière voisine et à offrir des réserves d'eau aux agriculteurs. "Au départ, nous y étions opposés, car on ne voyait pas l'utilité de noyer de bonnes terres sur Mailhoc, mais maintenant qu'il est là, je pense que plus personne ne voudrait le voir disparaitre. On a de l'eau dans les ruisseaux tout l'été. On retrouve des espèces qu'on n’avait plus l'habitude de voir", raconte Jean-Marc Escoutes, agriculteur et maire de Mailhoc.

Mais pour le viticulteur Philippe Maffre, ce barrage est "sous-utilisé""Il devait toucher 400 hectares, il n'en touche même pas 200", déplore-t-il.

A l'époque, comme à Sivens, le barrage avait fait l'objet d'une longue bataille juridique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cet arbre a été \"planté\" par les opposants au barrage de Sivens (Tarn), au milieu de la zone dédiée au projet.
Cet arbre a été "planté" par les opposants au barrage de Sivens (Tarn), au milieu de la zone dédiée au projet. (FABIEN MAGNENOU / FRANCETV INFO)