Cet article date de plus de six ans.

Sivens : la bataille fait rage entre pro et anti-barrage

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le site du barrage de Sivens, rien ne va plus entre partisans et opposants au projet.

Entre les pro et anti-barrage de Sivens, la tension est à son comble. Les deux camps s’opposent toujours sur le site du Tarn, identifié comme ZAD (zone à défendre).

Alors qu'il ne reste plus qu’une centaine d’opposants au projet sur la zone, les militants restent déterminés : "Pour l’instant, on n'a aucune garantie que le projet soit abandonné, donc a priori, on ne quittera pas le terrain", témoigne anonymement un opposant au projet au micro de France 3.

Les agriculteurs seraient aussi victimes d'agressions

Mais depuis quelque temps, les zadistes se disent en danger, victimes de plusieurs agressions. "Depuis un mois, on a vu la montée de pas mal de violences de la part des pro-barrage ou anti-ZAD (…), on a vu des blocages sur la zone et on ne peut ni entrer, ni sortir pendant 48 heures, et aussi l’organisation de milices", ajoute cet opposant.

Les miliciens seraient des agriculteurs pro-barrage, excédés par la présence des zadistes qui dénoncent eux aussi des agressions et des cambriolages. Certains n’auraient plus accès à leur champ. Un agriculteur a même vu ses volières découpées, en septembre dernier. Il a perdu plus de mille faisans et accuse les militants anti-barrage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Barrage de Sivens

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.