Balkans : le "cœur bleu de l'Europe" menacé par les barrages

Dans la pénisule des Balkans, l'une des plus vastes régions sauvages d'Europe est menacée par la construction de barrages. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La péninsule des Balkans accueille un système de rivières qui forme l'une des plus vastes régions sauvages d'Europe. Ces 20 000 kilomètres de rivières relient la Bosnie à l'Albanie et intègrent de nombreuses chutes d'eau, des torrents, des gorges, des forêts... Mais, aujourd'hui, 3 000 projets de barrages cherchent à exploiter le potentiel hydroélectrique de cette région encore intacte.

Indépendance énergétique contre préservation de l'écosystème

Pour un pays comme l'Albanie, ces barrages représentent la voie vers l'indépendance énergétique. Mais des activistes dénoncent ces projets, qu'ils voient comme une menace pour la faune et les communautés locales, car la région serait transformée en une série de réservoirs et de vastes zones seraient inondées.

Aujourd'hui dans le monde, seules 40% des rivières de plus de 1 000 kilomètres n'accueillent pas de barrages. Les barrages ont provoqué le déplacement d'environ 80 millions de personnes dans le monde.

Le \"cœur bleu de l\'Europe\" menacé par les barrages
Le "cœur bleu de l'Europe" menacé par les barrages (BRUT)