Cet article date de plus de huit ans.

En images Regardez les effets de la "Xylella Fastidiosa", la bactérie "tueuse d'oliviers" en Italie

La bactérie Xylella Fastidiosa ravage les arbres des Pouilles (Italie) depuis 2013. Francetv info publie en exclusivité un cliché de la commune de Gallipoli située au cœur de la zone infectée.

Article rédigé par Nicolas Enault
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Prise de vue d'un champ d'olivier contaminé par la bactérie Xylella Fastidiosa à Gallipoli dans le sud de l'Italie. (VOCE DELL'ULIVO)

Quelque 30 000 hectares d'oliveraies ont déjà été détruits dans le sud de l'Italie par la bactérie Xylella Fastidiosa en l'espace de deux ans. Seule la destruction des végétaux infectés permet de lutter contre l'extension de l'épidémie car aucune solution pour soigner les arbres n'a encore été trouvée. Une zone tampon a été mise en place par les autorités locales pour stopper la progression de la bactérie plus au nord. Dans la région du Salento, à l’extrême sud de l’Italie, la situation est jugée "catastrophique" comme le rapporte Libération

Selon l'association Voce dell'Ulivo, qui regroupe les oléiculteurs de la région, l'estimation de 300 000 oliviers infectés doit être revue à la hausse. Ce nombre pourrait atteindre plusieurs millions d'arbres. Sur le terrain, ils ne peuvent que constater l'étendue des dégâts. Ces cultivateurs nous ont envoyé un cliché panoramique pris aux alentours de la commune de Gallipoli. On y distingue la proportion d'arbres contaminés, repérables à leur feuillage brun.

Déplacez l'image de gauche à droite pour mesurer l'ampleur de la contamination.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.