Automobile : lancement du nouveau test anti-pollution

Ce 1er septembre c’est la date choisie pour lancer le nouveau test anti-pollution renforcée. Il sera obligatoire en France en 2019. Mais déjà 17 centres l’expérimentent. Conséquence cela va coûter plus cher.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il pourrait devenir l’étape du contrôle technique : le test anti-pollution. Exemple avec ce véhicule diesel. Jusqu’ici seul le niveau de particules émis par le moteur était mesuré par une sonde. "Avec ce nouvel appareil, on fera la même chose qu’avant, plus un gaz qu’on va analyser qui s’appelle les NOX", explique Daniel Lesbesle, gérant d’un centre de contrôle technique dans la Sarthe. Les NOX, les oxydes d’azote, sont des polluants atmosphériques qui contribuent à l’effet de serre.

Un seul test à partir de 2019

Jusqu’ici les émissions de quatre gaz étaient contrôlées sur les moteurs à essence. Les moteurs diesel se contentaient eux du niveau de particules. D’ici 2019, tous les véhicules subiront un seul et même test, plus sévère avec quatre gaz passés au crible, plus le fameux oxyde d’azote. De nouveaux contrôles qui nécessitent de nouveaux matériels, qui sont testés dans un centre technique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le périphérique parisien, lors d\'un pic de pollution, le 18 mars 2015. 
Le périphérique parisien, lors d'un pic de pollution, le 18 mars 2015.  (CITIZENSIDE / CAROLINE PAUX / AFP)