Annulation d'EuropaCity : est-ce la fin des mégaprojets ?

EuropaCity devait être un immense complexe de loisirs avec des centaines de boutiques. La décision du président de la République de stopper le chantier marque-t-elle la fin des grands complexes commerciaux ?

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À quelques kilomètres au nord de Paris, EuropaCity devait s'installer au milieu des champs. Du point de vue de la perte des terres agricoles, le projet était vraiment anti-écologique. 80 hectares devaient être bétonnés. Ces champs font partie des meilleures terres recensées en Europe. Le limon qui s'y est déposé pendant quinze mille ans permet des rendements exceptionnels depuis le Moyen Âge. On y a toujours cultivé. Perdre ces terres, c'est renoncer à produire facilement une quantité importante de nourriture, aux portes de Paris, selon les opposants au projet.

"La fin du gigantisme des centres commerciaux"

Bien qu'EuropaCity ait prévu une ferme urbaine et des toits végétalisés, le gigantesque centre commercial aurait été le symbole d'une consommation anti-écologique. "C'est la fin du gigantisme de ces grands centres commerciaux (...) Il y a encore des ouvertures, mais des centres plus petits et plus intégrés en centre-ville", explique Yves Puget, rédacteur en chef de Libre Service Actualités. 

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Une manifestante opposée au projet EuropaCity lors d\'un rassemblement, le 19 mai 2019 à Gonesse (Val-d\'Oise).
Une manifestante opposée au projet EuropaCity lors d'un rassemblement, le 19 mai 2019 à Gonesse (Val-d'Oise). (ALAIN JOCARD / AFP)