Cet article date de plus de deux ans.

Animaux sauvages : les invisibles des villes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Animaux sauvages : les invisibles des villes
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des centaines d'espèces d'animaux autrefois sauvages se sont installées dans les centres villes urbains. Reportage dans les parcs de la capitale.

À Paris, les Parisiens croisent sans y prêter attention des animaux sauvages, comme des centaines d'oiseaux, mammifères, reptiles, poissons et insectes. Une faune racontée par le naturaliste Xavier Japot, dans un ouvrage intitulé Sauvages et urbains. Sont ainsi répertoriés le lézard des murailles, le pivert, ou encore la chauve-souris. De nombreux animaux ont élu domicile dans la ville et ne s'en portent pas plus mal, comme le merle noir qui fut le premier d'entre eux. "Il a compris qu'il trouvait de quoi giter, construire son nid et de quoi se nourrir", explique-t-il. Les poubelles en plastique facilitent encore ce phénomène, permettant aux animaux de venir s'alimenter facilement.

Des hérons, hérissons et même des renards se promènent dans la capitale

La petite ceinture ferroviaire du XVIe arrondissement est devenue un havre de paix pour la végétation et donc pour les insectes, comme la cantharide, "le viagra de nos anciens". En quelques années, certaines espèces qui avaient disparu réapparaissent. Dans le parc de Bercy, on trouve des tortues abandonnées qui se sont parfaitement adaptées ou encore trois hérons. Les plus observateurs, à l'aube ou à la nuit tombée, pourront même observer un hérisson ou un renard d'eau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.