COP24 : en France, les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse

La COP24 a ouvert ses portes, lundi 3 décembre, à Katowice en Pologne. L'objectif est de ne pas excéder 2 degrés de plus d'ici à 2100.

Voir la vidéo
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il y a trois ans, avec l'accord de Paris, la France s'est fixée des objectifs comme faire baisser année après année, les émissions de gaz à effet de serre. Engagement non tenu puisqu'en 2017, les émissions repartent à la hausse. Les secteurs les plus émetteurs sont aussi ceux qui respectent le moins les seuils prévus. Parmi les plus mauvais élèves : le transport, le bâtiment et l'agriculture. Seul le secteur de l'industrie respecte ses engagements. Pour les associations, ni le gouvernement ni les Français n'ont fait assez d'efforts pour rester dans les clous.

Limiter le réchauffement à 2 degrés d'ici 2100

"Le carburant a été moins cher en 2017 et donc les ventes de carburant ont augmenté d'autant qu'on a des véhicules qui ne sont pas moins consommateurs, au contraire", explique Anne Bringault, du Réseau Action Climat. Retard aussi du côté des énergies renouvelables. En 2017, leur part dans la consommation totale d'énergie ne progresse pas assez vite. Le respect de l'accord de Paris serait le seul moyen, selon les experts, de limiter le réchauffement à 2 degrés d'ici 2100.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les bannières de la COP24 à Katowice (Pologne), le 30 novembre 2018.
Les bannières de la COP24 à Katowice (Pologne), le 30 novembre 2018. (BEATA ZAWRZEL / NURPHOTO / AFP)