À Belfort, on peut dépolluer les océans en allant chez le coiffeur

Les cheveux coupés sont récupérés, mélangés à un collant, qui permet de filtrer l'eau.

Le salon de coiffure de Céline Gaumard, à Belfort.
Le salon de coiffure de Céline Gaumard, à Belfort. (ADELINE DIVOUX / RADIO FRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À Belfort, deux salons de coiffure ont décidé de récupérer les cheveux coupés de leurs clientes pour dépolluer les océans, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. Les cheveux sont en effet composés d'écailles, qui retiennent les particules, comme les hydrocarbures.

Ces deux salons ont adhéré à l'association Coiffeurs justes, créée en 2015 par Thierry Gras, coiffeur du Var. Près de 1 200 professionnels y ont déjà adhéré. "On réduit nos déchets et c'est bon pour la planète, plutôt que de jeter des quantités astronomiques de cheveux toutes les semaines", raconte Sophie Gaudet, l'une des professionnelles.

Un filtre réutilisable et lavable

Les cheveux sont ainsi récupérés dans des sacs de deux kilos, ce qui correspond environ à environ à 220 coupes de cheveux. Cela fonctionne pareil pour les cheveux colorés ou frisés : "On récupère vraiment tous les cheveux", précise la coiffeuse.

Une fois collectés, les cheveux sont ensuite mélangés à un collant. C'est ce mélange qui, une fois placé dans l'eau, permet de la filtrer. Ce filtre est réutilisable et lavable jusqu'à dix fois. Il peut ensuite servir à un tout autre usage, comme isolant dans le bâtiment. Pour financer le projet, Céline Gaumard, l'autre coiffeuse écolo belfortaine, demande une éco-participation de dix centimes à ses clients.