Environnement : le poisson-lion, l'ogre des mers

Le poisson-lion, une espèce aquatique, menace la biodiversité par sa propagation rapide et son régime alimentaire.

FRANCE 2

Avec sa robe à rayures et ses longues nageoires ondoyantes, le poisson-lion représente aujourd'hui une menace pour la biodiversité. C'est aux Antilles qu'il fait aujourd'hui le plus de dégâts. Dans les eaux des Caraïbes, cette rascasse aux épines venimeuses dévore tout sur son passage. Problème : elle avale aussi les larves de poissons, de crevettes et de langoustes, la nourriture habituelle de poissons autochtones. Privés, d'aliments, le vivaneau et le mérou sont menacés de disparaître.

Loin de ses bases

À l'origine, on trouve le poisson-lion dans l'océan Indien et le Pacifique sud. Selon certaines hypothèses, dans les années 80, suite à un cyclone près de Miami, un aquarium aurait déversé des poissons-lion dans l'océan atlantique, gagnant ainsi les Caraïbes et le nord de l'Amérique du Sud. Par le canal du Suez, il s'est aussi aventuré dans les eaux israéliennes, chypriotes et turques. La méditerranée est menacée à son tour. En Guadeloupe, une solution extrême a été trouvée : la chasse au harpon. Désormais, l'animal est au menu de nombreux restaurants aux Antilles. Les scientifiques espèrent que la chasse et la consommation de cet envahisseur aideront à réduire la menace qu'il fait peser sur la biodiversité.

Le JT
Les autres sujets du JT