En Somalie, la famine a tué 258.000 personnes

C'est ce que révèle le dernier rapport de l'ONU. Cette famine liée à la sécheresse et à l'insécurité a frappé la Somalie entre octobre 2010 à avril 2012. La moitié des victimes avaient moins de cinq ans.

(Feisal Omar Reuters)

 "La famine et la grave insécurité alimentaire en Somalie ont tué quelque
258.000 personnes entre octobre 2010 et avril 2012, dont 133.000 enfants de moins de cinq ans
" indique un rapport de la FAO, l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, et du Réseau d'alerte pour la Famine financé par les Etats-Unis.

Selon cette "première estimation scientifique ", "4,6% de la population totale et 10% des enfants de moins de cinq ans sont morts dans le sud et le centre de la Somalie ". Ce bilan est supérieur à celui de la famine de 1992 qui aurait tué 220.000 personnes en douze mois.

Le pic de cette famine a eu lieu entre mai et août 2011 avec la mort de 30.000 personnes chaque mois.

Une aide "humanitaire à la famine tardive et insuffisante"

Selon les auteurs de cette enquête, " les effets de la sécheresse ont été aggravés par divers facteurs dont une aide humanitaire faible et la hausse des prix alimentaires ". Et ils jugent "incontesté que la réponse humanitaire à la famine a été pour l'essentiel tardive et insuffisante. "

Oeuvres liées

{% document %}