Cet article date de plus de six ans.

Elle se bat pour son époux, condamné à mort en Indonésie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Serge Atlaoui, qui clame son innocence, pourrait être prochainement exécuté pour trafic de drogue. Sa femme Sabine fait tout pour obtenir une révision du procès. Elle s'est confiée à France 2.

En 2005, Serge Atlaoui est arrêté dans un laboratoire d'ecstasy en Indonésie. Jugé coupable de trafic de drogue, il a été condamné à mort. Il jure pourtant avoir été engagé pour installer des machines de peinture. Ses recours sont épuisés et il pourrait être exécuté d'ici à quelques jours.

Sabine, l'épouse de cet artisan-soudeur de 51 ans aujourd'hui, s'est rendue à Jakarta. Elle a déposé un ultime recours devant la Cour suprême, mais selon le procureur, le sort de Serge Atlaoui serait déjà scellé.

"Il s'est fait piéger"

"Il ne savait pas ce qu'il se passait réellement lorsqu'il est arrivé. C'est en étant sur place qu'il a appris les activités illégales et il a voulu partir. Sauf qu'il n'avait pas d'argent. Il n'avait pas de billet d'avion", confie-t-elle à France 2. "Il s'est fait piéger", résume-t-elle.

Onze demandes de grâce ont été rejetées en Indonésie dans des affaires de drogue, et six personnes ont récemment été exécutées, dont un Brésilien et un Néerlandais. Serge Atlaoui pourrait être bientôt fusillé. Il deviendrait le premier Français exécuté depuis l'abolition de la peine de mort en France, en 1981. Mais Sabine le jure : "Le combat ne s'arrêtera pas là."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.