DIRECT. Avion détourné en Biélorussie : l'Union européenne va fermer son espace aérien aux avions bélarusses

Les 27 Etats membres, réunis en sommet à Bruxelles, ont également demandé à leurs compagnies aériennes d'éviter le survol du Bélarus et réclamé "la libération immédiate" de l'opposant Roman Protassevitch et de sa compagne.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, arrive pour un sommet exceptionnel le 24 mai 2021 à Bruxelles (Belgique).
Le président du Conseil européen, Charles Michel, arrive pour un sommet exceptionnel le 24 mai 2021 à Bruxelles (Belgique). (THIERRY MONASSE / POOL / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le détournement dimanche vers Minsk d'un avion de la compagnie Ryanair à bord duquel se trouvait Roman Protassevitchun opposant au régime d'Alexandre Loukachenko arrêté après l'atterrissage, continue de faire réagir. L'UE a décidé lundi 24 mai au soir de fermer son espace aérien aux appareils du Bélarus, selon un porte-parole du conseil. Les 27 Etats membres, réunis en sommet à Bruxelles, ont également demandé à leurs compagnies aériennes d'éviter le survol du Bélarus et réclamé "la libération immédiate" de l'opposant Roman Protassevitch et de sa compagne, selon des conclusions du sommet mises en ligne par le porte-parole. Suivez notre direct.

L'opposant arrêté dit être "passé aux aveux". Le militant bélarusse Roman Protassevitch a affirmé lundi collaborer avec les enquêteurs, dans une vidéo diffusée à la télévision publique. "Le personnel se comporte avec moi de façon tout à fait adéquate et en respectant la loi, je continue de collaborer avec les enquêteurs et suis passé aux aveux concernant l'organisation de troubles massifs", a-t-il affirmé. "Voici à quoi ressemble Roman sous pression physique et morale", a réagi sur Twitter la figure de l'opposition en exil, Svetlana Tikhanovskaïa, dénonçant une vidéo diffusée par "les chaînes de propagande du régime".

 Ryanair évoque un "acte de piraterie aérienne". La compagnie irlandaise a condamné les "actions illégales" des autorités biélorusses dans un communiqué, lundi. Ryanair a rappelé que cette affaire est désormais entre les mains "des agences européennes de sécurité et de l'Otan" et précise qu'elle leur apporte son "entière coopération".

Minsk affirme avoir agi de manière légale. "Il n'y a aucun doute que les actions de nos organes compétents étaient en conformité avec les règles internationales", a déclaré le ministère des Affaires étrangères sur son site, rejetant les "accusations sans fondement" de pays européens, accusés de "politiser" l'incident.

Un "acte qui ne peut pas rester impuni" pour la France. "C'est un acte de piraterie d'Etat qui ne peut pas rester impuni", a insisté Clément Beaune au sujet du détournement de ce vol qui reliait Athènes (Grèce) à Vilnius (Lituanie). Ces événements "constituent une atteinte grave et illégale à la sécurité de l'aviation civile internationale, tout autant qu'aux intérêts de sécurité des Européens", a ajouté le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BIELORUSSIE

23h24 : Bonsoir @Xavier72. Plus tôt dans la soirée, franceinfo a interrogé le député européen Bernard Guetta à ce sujet. "La diplomatie britannique dit que cet acte de piraterie n'aurait pas pu se faire sans un feu vert de Moscou. Moi, j'en doute", a-t-il déclaré. Selon l'élu, cette situation "n'arrange pas les affaires de monsieur Poutine", alors que le président russe doit rencontrer son homologue américain dans le courant du mois de juin. "Là, cet acte de piraterie est en train de contrarier la préparation de ce sommet."

23h24 : Bonjour franceinfo. On sait que Loukatchenko souhaite un rapprochement / rattachement avec la Russie. Tout n’a t’il pas été préparé d’un commun accord avec Poutine pour arriver à cet objectif ? N’est-ce pas là le véritable objectif de ce détournement d’avion ?

23h11 : L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a convoqué une réunion d'urgence pour jeudi matin après le détournement par la Biélorussie d'un avion de ligne européen vers Minsk pour arrêter un dissident. L'atterrissage forcé "pourrait être une violation de la Convention de Chicago", qui protège la souveraineté de l'espace aérien des nations, estime cet organisme dépendant des Nations unies.

22h54 : Pour rappel, quelque 88 personnes, dont Alexandre Loukachenko, et sept entités, ont déjà été sanctionnées par une interdiction de voyager dans l'UE et un gel des avoirs pour la répression de l'opposition et la présidentielle du 9 août 2020 en Biélorussie, jugée "truquée" par les Européens.

22h54 : Pour sanctionner le régime d'Alexandre Loukachenko, accusé d'avoir dérouté un avion de ligne européen pour arrêter un dissident, le Conseil européen invite à "élargir dès que possible la liste des responsables et entités" biélorusses visés par des sanctions européennes. Réunis à Bruxelles, les 27 demandent en outre "l'adoption d'autres sanctions économiques ciblées" et invitent le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell et la Commission européenne "à soumettre sans délai des propositions à cette fin".

22h20 : Il est l'heure de faire un nouveau point sur l'actualité de cette soirée :


L'UE a décidé de fermer son espace aérien aux appareils biélorusses pour sanctionner le régime d'Alexandre Loukachenko accusé d'avoir dérouté un avion de ligne européen pour arrêter un dissident, selon un porte-parole du conseil. Les 27 Etats membres, réunis en sommet à Bruxelles, ont également demandé à leurs compagnies aériennes d'éviter le survol du pays et réclamé "la libération immédiate" de l'opposant Roman Protassevitch et de sa compagne. Suivez notre direct.

Les avocats d'Audrey Pulvar vont à leur tour porter plainte contre le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a annoncé hier vouloir déposer plainte contre la tête de liste socialiste aux élections régionales en Ile-de-France, l'accusant de "diffamer la police". On vous résume cet imbroglio politique.


Non, le chanteur du groupe italien Måneskin, qui a remporté l'Eurovision, ne s'est pas drogué le soir de la compétition. Dans un communiqué, l'Union européenne de Radiodiffusion révèle que le test mené après les accusations portées contre l'artiste est revenu négatif.

Malgré la pluie, des milliers de supporters du Losc sont rassemblés dans les rues de Lille pour célébrerle titre de champion de France du club. Les joueurs ont paradé en bus à impériale jusqu'à la mairie.

22h09 : Bonsoir . Le militant Roman Protassevitch est apparu dans une vidéo diffusée à la télévision publique biélorusse. "Le personnel se comporte avec moi de façon tout à fait adéquate et en respectant la loi, je continue de collaborer avec les enquêteurs et suis passé aux aveux concernant l'organisation de troubles massifs", y déclare-t-il face caméra. Cependant, l'opposition souligne que cette vidéo a pu être tournée sous la contrainte. "Voici à quoi ressemble Roman sous pression physique et morale", a ainsi écrit sur Twitter la figure de l'opposition en exil, Svetlana Tikhanovskaïa.

Enfin, pour répondre a votre second point : Roman Protassevitch est poursuivi pour "organisation de troubles massifs", un crime passible de 15 ans de prison. Les services de sécurité biélorusses l'ont aussi placé sur une liste d'"individus impliqués dans des activités terroristes", ce qui, selon l'opposition, est passible de la peine de mort.

23h43 : L’opposant biélorusse Roman Protassevitch serait passé aux aveux en détention et encourt la peine de mort ?

22h02 : Bonsoir @jlbzh. Pour l'instant, nous savons que l'Union européenne a demandé à toutes ses compagnies d'éviter l'espace aérien biélorusse. L'UE l'a fait savoir par le biais d'un communiqué.

22h01 : Bonsoir Marie Adélaïde. Air France a-t-il communiqué ses intentions quant à la Biélorussie (Après l'annonce de Luftansa de suspendre ses vols ). Bonne soirée

22h00 : L'Union européenne va fermer son espace aérien aux avions biélorusses, annonce un porte-parole de l'UE.

21h58 : Jean-Yves Le Drian demande "des sanctions additionnelles fortes contre le régime biélorusse." Dans un communiqué, le ministre des Affaires Etrangères, déclare s'être entretenu avec l'opposante Svetlana Tikhanovskaia et lui avoir assuré de la "détermination des autorités françaises à agir pour permettre une réponse unie et ferme des Européens (...)", après le détournement hier d'un avion de ligne et l'arrestation de deux opposants au régime.

21h06 : Les Européens se réunissent en ce moment à Bruxelles. En colère après le détournement d'un avion de ligne par les autorités biélorusses pour intercepter un opposant politique, les 27 réclament des explications, et devraient prononcer des sanctions. France 2 fait le point sur ces tensions diplomatiques.

20h53 : On ne trouvera pas prochainement d'avion de la Lufthansa dans l'espace aérien biélorusse. La compagnie allemande vient d'annoncer dans un communiqué y "suspendre ses opérations" après le détournement par les autorités de ce pays d'un avion transportant un opposant au régime d'Alexandre Loukachenko.

20h54 : Bonsoir @Jeunou Pour l'instant, nous ne disposons pas d'informations vérifiées sur l'état de santé de l'opposant biélorusse Roman Protassevitch. Si la mère du jeune militant a affirmé à des médias biélorusses que son fils était peut-être hospitalisé à cause de problèmes cardiaques, la porte-parole du ministère de l'Intérieur du pays a quant à elle balayé cette déclaration, précisant qu'"il n'y a pas eu de plaintes sur son état de santé".

20h56 : Bonsoir. La BBC évoque la santé de Roman Protassevitch qui serait hospitalisé dans un état grave. Vous avez des infos ? Merci.

20h27 : Roman Protassevitch, interpellé après le détournement d'un avion de ligne à Minsk, est en détention provisoire dans une prison de Minsk, déclare la porte-parole du ministère de l'Intérieur biélorusse.

20h08 : Il est déjà l'heure de faire un point sur l'actualité de cette soirée :

L'UE se réunit ce soir pour envisager des sanctions contre Minsk après le détournement d'un avion ayant conduit à l'arrestation d'un opposant politique. "Il y aura une réponse très forte [de l'Union européenne], parce que c'est un comportement scandaleux", a prévenu la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Suivez notre direct.

Les avocats d'Audrey Pulvar vont à leur tour porter plainte contre le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a annoncé hier vouloir déposer plainte contre la tête de liste socialiste aux élections régionales en Ile-de-France, l'accusant de "diffamer la police". On vous résume cet imbroglio politique.

Non, le chanteur du groupe italien Måneskin, qui a remporté l'Eurovision, ne s'est pas drogué le soir de la compétition. Dans un communiqué, l'Union européenne de Radiodiffusion révèle que le test mené après les accusations portées contre l'artiste est revenu négatif.

Malgré la pluie, des milliers de supporters du Losc sont rassemblés dans les rues de Lille pour célébrerle titre de champion de France du club. Les joueurs ont paradé en bus à impériale jusqu'à la mairie.

19h28 : Le secrétaire général de l'ONU s'est également exprimé sur l'arrestation de Roman Protassevitch. Antonio Guterres "soutient les appels à une enquête transparente et indépendante complète sur cet incident inquiétant et exhorte tous les acteurs concernés à coopérer à une telle enquête", a annoncé son porte-parole.

19h50 : "Il y aura une réponse très forte [de l'Union européenne], parce que c'est un comportement scandaleux." La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a réagi à son tour après le détournement d'un avion transportant un opposant au régime biélorusse. Le président "Loukachenko et son régime doivent comprendre que cela aura de graves conséquences", a-t-elle ajouté.

19h15 : Qui est Roman Protassevitch, le jeune journaliste arrêté hier après qu'un avion de la compagnie Ryanair a été dérouté et contraint d'atterrir à Minsk ? Franceinfo revient sur son parcours. L'opposant biélorusse Roman Protassevitch lors d'une manifestation à Minsk, en Biélorussie, le 25 mars 2012. (AFP)(AFP)

18h42 : Angela Merkel ne croit pas les explications de la Biélorussie. La chancelière allemande Angela Merkel a jugé "pas crédibles" les justifications données par Minsk après le détournement d'un avion transportant un opposant au régime d'Alexandre Loukachenko. "Nous avons assisté à un atterrissage forcé qui a conduit à l'arrestation d'un opposant bélarusse, Roman Protassevitch. [Il] doit être libéré immédiatement", a-t-elle déclaré à son arrivée au sommet européen à Bruxelles.

18h27 : En réaction, la Lettonie vient ainsi d'annoncer à son tour l'expulsion de l'ambassadeur de Biélorussie et d'autres diplomates biélorusses.

18h25 : La Biélorussie expulse l'ambassadeur de Lettonie ainsi que tout le personnel de l'ambassade à Minsk. Le ministre des Affaires étrangères, Vladimir Makeï, accuse les autorités lettones d'avoir remplacé le drapeau biélorusse par celui de l'opposition en marge du Mondial de hockey.

18h01 : A 18 heures, jetons un oeil aux principaux titres de l'actualité.

L'équipage du vol Ryanair a décidé seul et "sans ingérence extérieure" d'atterrir à Minsk, affirment les autorités biélorusses, au lendemain du détournement d'un avion ayant conduit à l'arrestation d'un opposant politique. La compagnie aérienne évoque quant à elle un "acte de piraterie aérienne". De son côté, l'UE se réunit ce soir pour envisager des sanctions. Suivez notre direct.



Malgré la pluie, des milliers de supporters du Losc sont rassemblés dans les rues de Lille pour célébrerle titre de champion de France du club. Les joueurs paradent en bus à impériale jusqu'à la mairie.


Les avocats d'Audrey Pulvar vont à leur tour porter plainte contre le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a annoncé hier vouloir déposer plainte contre la tête de liste socialiste aux élections régionales en Ile-de-France, l'accusant de "diffamer la police". On vous résume cet imbroglio politique.


17h50 : L'Ukraine ordonne l'arrêt des liaisons aériennes directes avec la Biélorussie et demande à son tour de stopper le survol de l'espace aérien biélorusse pour les vols depuis ou à destination de l'Ukraine.

17h11 : Les autorités biélorusses assurent désormais que le vol Ryanair, détourné hier sur l'aéroport de Minsk avec un opposant politique à son bord, avait été menacé dans un email se proclamant de l'organisation palestinienne Hamas. L'équipage du vol a lui-même décidé d'atterrir à Minsk "sans ingérence extérieure" après avoir été informé d'une alerte à la bombe, affirme Igor Goloub, commandant de l'armée de l'air biélorusse. Suivez notre direct.

16h46 : La compagnie aérienne scandinave SAS a de son côté fait part de son intention d'éviter l'espace aérien biélorusse. Le transporteur a suivi les recommandations de l'autorité suédoise de transport aérien exhortant les compagnies du pays "à tenir compte de la situation incertaine et (...) donc envisager d'éviter de voler dans l'espace aérien biélorusse".

16h48 : Le Royaume-Uni demande à ses compagnies de contourner l'espace aérien de la Biélorussie "pour la sécurité des passagers" et a suspendu l'autorisation d'opérer de la compagnie nationale biélorusse Belavia, a annoncé le ministre des Transports britannique, Grant Shapps.

16h39 : Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE doivent examiner ce soir de nouvelles sanctions contre le régime de Loukachenko. Mais le pouvoir biélorusse ne craint "pas forcément" les sanctions européennes, analyse sur franceinfo la spécialiste des sociétés post-soviétiques, Anna Colin Lebedev. La Biélorussie "est un pays qui a l'habitude d'être un paria sur la scène européenne", ajoute-t-elle.

16h48 : De leur côté, les autorités biélorusses assurent que l'équipage du vol de Ryanair a lui-même décidé d'atterrir à Minsk "sans ingérence extérieure" après avoir été informé d'une alerte à la bombe. La compagnie aérienne évoque quant à elle un "acte de piraterie aérienne".

16h30 : L'ambassadeur biélorusse à Berlin va être convoqué dans la journée au ministère des Affaires étrangères allemand. "Les explications fournies jusqu'à présent par le gouvernement biélorusse concernant l'atterrissage forcé d'un avion Ryanair à Minsk sont aberrantes et ne sont pas crédibles", juge le ministère, qui exige de la "clarté". Cette annonce intervient après la convocation de l'ambassadeur biélorusse de l'UE.

15h54 : Sofia Sapéga, la compagne de l'opposant biélorusse Roman Protassevitch, a été arrêtée hier avec lui à bord de l'avion contraint par les autorités d'atterrir à Minsk. L'annonce a été faite par l'Université européenne des sciences humaines située en Lituanie, où étudie cette citoyenne russe. Le ministre des Affaires étrangères russe a déclaré que son père avait été contacté et que l'assistance consulaire lui serait apportée, nous informe notre correspondant à Moscou.

15h45 : Le décollage de Minsk d'un vol Lufthansa a été retardé après une alerte de sécurité, a appris le correspondant de France Télévisions à Moscou, auprès de la compagnie aérienne. Un contrôle de sécurité a été effectué auprès des 51 passagers.

15h28 : "Au moment de l'annonce [de l'atterrissage à Minsk], j'ai vu le journaliste en question qui s'est effondré, qui était dans tous ses états, démuni (...) Je pense qu'il a compris ce qu'il se passait".

C'est "dans les 10-15 dernières minutes" du vol qui durait environ trois heures "que le capitaine a fait une annonce disant qu'il devait atterrir d'urgence à l'aéroport le plus proche, en l'occurrence Minsk", raconte ce passager français au micro de franceinfo.

15h08 : Le militant d'opposition et journaliste biélorusse, Roman Protassevitch, a vécu de longues minutes d'angoisse lorsqu'il a réalisé que le vol Ryanair dans lequel il se trouvait allait être détourné vers Minsk, où il a été arrêté peu après. Un Français de 25 ans, passager de ce vol Athènes-Vilnius, en témoigne auprès de franceinfo.

14h58 : Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE discuteront ce soir de nouvelles sanctions contre le régime du président Alexandre Loukachenko à la suite de cet incident. Suivez notre direct.

14h58 : Le service diplomatique européen a convoqué l'ambassadeur biélorusse auprès de l'UE pour lui faire part de la condamnation des institutions européennes et des Etats membres après le détournement d'un avion vers Minsk pour arrêter un opposant.

14h20 : Le chef de la diplomatie russe apporte son soutien à la Biélorussie.Sergueï Lavrov juge "raisonnable" l'approche du régime de Loukachenko face aux critiques après l'interception d'un vol qui a conduit à l'arrestation d'un opposant politique. Le ministère des Affaires étrangères biélorusse a fait part de sa "volonté (...) de suivre toutes les règles internationales, de garantir une transparence totale, y compris d'accueillir, si nécessaire, des experts internationaux", a déclaré Sergueï Lavrov.

14h19 : Et à 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité.

La compagnie aérienne Ryanair évoque désormais un "acte de piraterie aérienne" après le détournement d'un avion vers Minsk pour arrêter un opposant au régime biélorusse. L'UE, réunie en sommet à Bruxelles, envisage des sanctions. Minsk dit ne pas comprendre et assureavoir agi dans la légalité "après une alerte à la bombe". Suivez notre direct.

Les avocats d'Audrey Pulvar vont à leur tour porter plainte contre le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a annoncé hier vouloir déposer plainte contre la tête de liste socialiste aux élections régionales en Ile-de-France, l'accusant de "diffamer la police".

Les joueurs du Losc vont parader dans le centre-ville de Lille à partir de 16h30. Hier, 7 000 supporters se sont rassemblés sur la Grand-Place, malgré le couvre-feu, pour célébrer le titre de champion de France du club.

Depuis ce matin, toutes les professions prioritaires ont accès au vaccin sans limite d’âge. Cela concerne les enseignants, les policiers, les gendarmes, les caissières ou encore les conducteurs de bus.

13h16 : La compagnie aérienne Ryanair évoque désormais un "acte de piraterie aérienne" après le détournement d'un avion vers Minsk. Elle condamne les "actions illégales" des autorités biélorusses et rappelle que cette affaire est désormais "entre les mains des agences européennes de sécurité et de l'Otan". La compagnie précise qu'elle leur apporte son "entière coopération". Suivez notre direct.

12h03 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

La France favorable à une "interdiction de l'espace aérien" de la Biélorussie, après le détournement d'un avion pour arrêter un opposant. L'UE, réunie en sommet aujourd'hui à Bruxelles, envisage elle aussi des sanctions. Minsk dit ne pas comprendre et assureavoir agi dans la légalité "après une alerte à la bombe". Suivez notre direct.

Ambiance petits yeux (et mal de crâne) ce matin pour les supporters lillois. Ils étaient 7 000, rassemblés sur la Grand-Place malgré le couvre-feu, à célébrer le titre de champion de France du Losc. Les joueurs vont parader dans le centre-ville à partir de 16h30.

Depuis ce matin, toutes les professions prioritaires ont accès au vaccin sans limite d’âge. Cela concerne les enseignants, les policiers, les gendarmes, les caissières ou encore les conducteurs de bus.

11h51 : Par ailleurs, le patron de Ryanair soupçonne fortement la présence d'agents des services de sécurité bélarusses (KGB) à bord du fameux vol. "Nous pensons qu'ils ont été débarqués à l'aéroport également", a expliqué Michael O'Leary ce matin sur la radio irlandaise Newstalk, évoquant un incident "très effrayant" pour les passagers et l'équipage.

12h11 : "La sécurité et la santé de nos passagers et de nos employés sont la principale priorité de la compagnie aérienne", précise le communiqué. AirBaltic explique que deux de ses vols (à destination de l'Ukraine et de la Géorgie) ont déjà été réacheminés pour éviter l'espace aérien biélorusse.

11h41 : Elle est la première à passer à l'acte.La compagnie aérienne airBaltic, basée en Lettonie, annonce qu'elle va éviter l'espace aérien biélorusse "jusqu'à ce que la situation devienne plus claire ou qu'une décision soit rendue par les autorités". Suivez notre direct.