VIDEO. Une présentatrice télé égyptienne apparaît tuméfiée pour alerter sur les violences conjugales

Manal Agha a d'abord annoncé aux téléspectateurs qu'elle avait été victime de coups de son compagnon, avant de révéler que les ecchymoses étaient factices. L'enjeu, lui, est bel et bien réel.

La présentatrice Mana Agha est apparue à l\'antenne d\'une émission égyptienne avec un maquillage, pour alerter l\'opinion sur les violences conjugales.
La présentatrice Mana Agha est apparue à l'antenne d'une émission égyptienne avec un maquillage, pour alerter l'opinion sur les violences conjugales. (ALHADAS ELYOUM / YOUTUBE)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les téléspectateurs de la chaîne privée égyptienne Alhadas Elyoum ont eu une triste surprise, jeudi 5 octobre. Lors de son programme "Samak Laban Tamr Hindi" ("Poisson, Lait, Tamarin"), la présentatrice Manal Agha a ouvert l'antenne avec le visage tuméfié, avant d'expliquer qu'elle avait été victime de violences conjugales, rapporte Al Arabiya (en anglais).

Elle explique avoir songé à annuler l'émission, avant de changer d'avis, pour ne pas être contrainte de "plonger sa tête dans le sable". Mana Aghal a ensuite ajouté que le mariage était fondé "sur l'affection et la compassion, pas sur l'humiliation, les coups et un manque de retenue". En apparaissant de la sorte, sa démarche vise à encourager les autres victimes à dénoncer les violences dont elles sont victimes, plutôt qu'à se cacher.

Des coups factices destinés à alerter

Mais en réalité, Manal Agha n'a pas été frappée par son compagnon. Il s'agissait en fait d'un maquillage, comme le révèle la suite de l'émission [à partir de la 3e minute]. La présentatrice apparaît alors cheveux attachés. Son collier a également changé. Les traces de coups sont factices. La présentatrice souhaitait en fait dénoncer les violences conjugales.

La présentatrice Manal Agha a dénoncé les violences conjugales avec le visage maquillé, jeudi 5 octobre 2017, lors d\'un programme de la chaîne égyptienne Alhadas Elyoum.
La présentatrice Manal Agha a dénoncé les violences conjugales avec le visage maquillé, jeudi 5 octobre 2017, lors d'un programme de la chaîne égyptienne Alhadas Elyoum. (ALHADAS ELYOUM / YOUTUBE)

"Les femmes et les jeunes filles en Egypte vivent avec la menace tapie et omniprésente de la violence physique et sexuelle, et ce dans toutes les facettes de leur vie, expliquait en 2015 une responsable de l'ONG Amnesty International, à l'occasion d'un rapport aux violences conjugales en Egypte (en anglais, PDF). A la maison, beaucoup subissent les coups, les agressions et les violences cruelles de la part de leurs époux et de leurs proches."