Cet article date de plus de huit ans.

Egypte : l'ex-président Morsi jugé pour incitation au meurtre

L'ancien président égyptien Mohamed Morsi sera jugé pour incitation au meurtre, a indiqué dimanche le Parquet dans un communiqué. Il avait été destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet. Il sera jugé avec 14 autres responsables et membres des Frères musulmans.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Ueslei Marcelino Reuters)

La date du procès n'est
pas encore connue. Mohamed Morsi – président égyptien déchu – sera jugé en
compagnie de 14 autres responsables et membres des Frères musulmans pour "incitation
au meurtre et à la violence".

Il devra répondre de la
mort d'au moins sept manifestants le 5 décembre 2012 lors de grands
rassemblements d'opposants l'accusant alors de vouloir islamiser la législation
du pays. Lors de ces rassemblements, des affrontements avaient éclaté entre partisans
et opposants de Mohamed Morsi.

Quatorze co-accusés

Parmi les 14 co-accusés figurent
Essam al-Ariane, numéro 2 du parti de la Liberté et de la justice (PLJ), bras
politique des Frères   musulmans, et
Mohamed Beltagi, ancien parlementaire et l'un des derniers leaders de la
confrérie arrêtés par les autorités jeudi.

Depuis la destitution de
Mohamed Morsi
, plus d'un millier de personnes, en majorité des pro-Morsi, ont
été tuées et plus de 2.000 Frères musulmans ont été arrêtés, dont les
principaux dirigeants.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.