Économie : les inégalités de revenus se creusent dans le monde

Publié
Économie : les inégalités de revenus se creusent dans le monde.
FRANCEINFO
Article rédigé par
T.Franceschet - franceinfo
France Télévisions

Les inégalités de revenus s’avèrent de plus en plus importantes dans le monde. Le journaliste de France Télévisions, Thibault Franceschet, analyse ces chiffres sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mardi 7 décembre.

Sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mardi 7 décembre, le journaliste de France Télévisions, Thibault Franceschet, met en avant les inégalités économiques dans le monde. "Les 10% les plus riches captent 52% des revenus mondiaux quand les 50% les plus pauvres doivent se contenter de 8,5% de ces revenus. Globalement, dans le monde, les 10% les plus riches gagnent 31 fois plus que les 50% les plus pauvres", détaille-t-il. Il précise que c’est à l’échelle mondiale et qu’à l’intérieur des pays, "cet écart est un peu plus faible".

Le nombre de milliardaires en hausse dans le monde

Le journaliste explique que les inégalités "ont commencé à baisser au milieu du XXe siècle, notamment après la Seconde Guerre mondiale avec l’avènement des États providence, la création des systèmes de protection sociale. Et puis ces inégalités sont ensuite progressivement remontées depuis les années 1980 avec, dans beaucoup de pays occidentaux, des politiques fiscales plus avantageuses pour les ménages les plus aisés". Les milliardaires sont également de plus en plus nombreux. "Il y en avait 470 en 2000, il y en désormais 3 000 en 2021", relaie Thibault Franceschet.

Concernant la France, "les 10% des Français les plus riches gagnent en moyenne 123 000 euros par an avant impôts, c’est sept fois plus que les 50% les plus pauvres qui, eux, gagnent 17 000 euros par an. Ce chiffre de sept fois peut paraitre important, il a un peu augmenté ces dernières années mais en fait, c’est un des plus faibles du monde parmi les pays étudiés par le rapport. Seul la Suède fait mieux, où les 10% les plus riches gagnent 6,5 fois plus que les 50% les plus pauvres", indique le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.