Ebola : plus de 1.000 morts en Afrique de l'Ouest

Le virus Ebola a fait 1.013 morts en Afrique de l'Ouest a annoncé ce mardi l'OMS. Les pays les plus touchés sont la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia selon l'Organisation mondiale de la santé.

(Une équipe médicale entre dans une maison pour récupérer une victime du virus Ebola au Libéria © Maxppp)

Malgré les mesures prises pour tenter de contenir le virus Ebola, l'épidémie continue sa progression. L'OMS a annoncé ce mardi que le virus avait fait 1.013 morts en Afrique de l'Ouest. Parmi les pays les plus touchés, le Nigeria, quatrième foyer dans l'ouest de l'Afrique et pays le plus peuplé du continent. Lundi, le ministre de la Santé nigérian a d'ailleurs annoncé un nouveau cas à Lagos, portant à 10 personnes atteintes et deux décès. La nouvelle patiente est une infirmière qui avait été en contact avec le Libérien mort dans un hôpital de la ville le 25 juillet dernier.

Le Liberia a, lui, annoncé ce lundi avoir mis en quarantaine une nouvelle province, celle de Lofa, dans le nord du pays. C'est la troisième province touchée par cette mesure, a déclaré la présidente Ellen Johnson Sirleaf. "La décision a été prise par la force opérationnelle (Task Force) de lutte contre Ebola. Ainsi, désormais, personne n'entrera de Lofa, personne n'en sortira. Nous voulons protéger les populations non encore affectées ", a-t-elle annoncé.

La Côte d'Ivoire s'isole

De son côté, la Côte d'Ivoire a annoncé "la suspension jusqu'à nouvel ordre des vols d'Air Côte d'Ivoire à destination et en provenance des pays affectés par la maladie ". Le gouvernement ivoirien ajoute qu'il interdit  "aux autres compagnies de transporter des passagers en provenance" du Liberia, de la Guinée, du Nigeria ou de Sierra Leone.

En Sierra Leone, huit agents de santé chinois ont été placés en quaranté après avoir soigné des malades d'Ebola, a de son côté indiqué l'ambassade de Chine à Freetown. Ils doivent être maintenus à l'isolement jusqu'au terme de la durée maximale d'incubation du virus, soit 21 jours. Cinq infirmiers sierra-léonais ont également été placés en quarantaine.

A LIRE AUSSI  ►►► Ebola : l'OMS décrète une "urgence de santé publique de portée mondiale"

Le Sénégal, voisin de la Guinée, était également en alerte ces dernières heures. Un patient qui présentait des symptômes de fièvre hémorragique a été placé en quarantaine dans le nord du pays. Finalement, les analyses se sont avérées négatives. Par ailleurs, un étudiant allemand est hospitalisé à Kigali, la capitale du Rwanda. D'après la ministre de la Santé, le jeune homme présente également les symptômes de la maladie après avoir passé plusieurs jours au Liberia.

Du sérum pour le prètre espagnol

En dehors du continent africain, un Roumain de retour du Nigeria a été pris en charge par une équipe médicale de Bucarest. Des tests ont été effectués et leur résultat exclut toute présence du virus. L'homme de 51 ans souffre en fait du paludisme. Autres tests qui se sont révélés négatifs, ceux effectués sur un Nigérian vivant à Hong Kong. Là encore, aucune trace du virus n'a été découverte.

En revanche, le prêtre espagnol rapatrié à Madrid a bien été touché par le virus Ebola. Il devrait bénéficier du sérum expérimental utilisé pour traiter les deux Américains infectés au Liberia. L'Organisation mondiale de la santé est réunie à huis clos ce lundi pour examiner la possibilité d'utiliser ce sérum "ZMAPP" en Afrique de l'Ouest.

A LIRE AUSSI  ►►► Ebola : des médecins prudents vis-à-vis du sérum