Ebola : deux Américains rapatriés, un cas possible à New York

Alors que l'épidémie qui se propage en Afrique est au cœur du sommet Etats-Unis|Afrique, l'inquiétude gagne les Américains.

(Un patient soigné à New York pour des symptômes semblables à ceux d'Ebola © REUTERS | Carlo Allegri)

On ne connait encore ni son nom ni sa nationalité. Mais un malade est soigné depuis lundi aux urgences de l'hôpital Mount Sinai de New York pour des symptômes semblables à ceux d'Ebola, une forte fièvre et des symptômes gastro-intestinaux. Pour le directeur de l'établissement David Reich, il est "probable qu'il ne s'agisse pas d'Ebola. Il est  beaucoup plus vraisemblable qu'il s'agisse d'une maladie plus courante".

Mais l'inquiétude monte aux Etats-Unis  alors que Kent Brantly, un médecin américain contaminé au Liberia, a été transféré aux Etats-Unis samedi pour y être soigné à Atlanta. Et que la missionnaire américaine Nancy Writebol, elle aussi infectée par Ebola en Afrique, doit être rapatriée ce mardi par avion sanitaire.

Une épidémie au coeur du sommet Etats-Unis| Afrique qui s'est ouvert ce mardi en l'absence remarquée des présidents du Liberia et de la Sierra Leone.

Ebola : deux Américains rapatriés, un cas possible à New York, récit Charlotte Alix
--'--
--'--