Cet article date de plus de dix ans.

Drame à Abidjan, au moins 61 morts dans une bousculade

Pour fêter cette fin d'année, des centaines d'Ivoiriens étaient venus assister à un spectacle dans un stade. Une bousculade a provoqué la mort d'au moins soixante personnes. Il y a également une cinquantaine de blessés. Le président a décrété un deuil national de trois jours.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (IDÉ)

Une soixantaine de personnes ont été tuées lors d'une bousculade survenue lundi
soir à la sortie du stade Félix Houphouët-Boigny à Abidjan, rapportent la radio
d'Etat ivoirienne et un responsable des services de secours.

Plus de 50.000 personnes, selon les autorités, s'étaient rassemblées dans l'enceinte sportive pour assister à un feu
d'artifice tiré à proximité à l'occasion du passage au nouvel An. La bousculade s'est produite à la sortie du stade après le spectacle pyrotechnique.

Un deuil national de trois jours

L'accident a fait "61" morts, a indiqué le chef des sapeurs-pompiers militaires d'Abidjan, le lieutenant-colonel Issa Sakho. Le gouvernement a parlé de "60 morts", dont la moyenne d'âge est de 18 ans. Quarante-neuf blessés, dont deux dans un état grave, ont également été évacués vers les hôpitaux de la ville. De nombreux enfants figurent parmi les blessés.

"C'est un véritable drame pour ce jour de l'An ", "nous sommes tous sous le choc ", a réagi le président Alassane Ouattara, venu sur les lieux. Il a décrété un deuil national de trois jours à compter de mercredi.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.