Cet article date de plus d'onze ans.

Dictature: un général condamné à la perpétuité

Le général argentin à la retraite Jorge Olivera Rovere a été condamné vendredi pour des crimes contre l'humanité
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le général argentin à la retraite Jorge Olivera Rovere a été condamné vendredi pour des crimes contre l'humanitéLe général argentin à la retraite Jorge Olivera Rovere a été condamné vendredi pour des crimes contre l'humanité

Parmi les crimes qu'on lui reproche, commis sous la dictature (1976-83), figurent les meurtres des parlementaires uruguayens Zelmar Michelini et Hector Gutierrez Ruiz.

Rovere était l'adjoint de l'ancien général décédé Guillermo Suarez Mason, un chef militaire de la junte, surnommé "le boucher d'Olimpo" du nom du centre de détention qu'il dirigeait.

La lecture du verdict du tribunal fédéral numéro 5 a été retransmise en direct par les chaînes de télévision d'informations du câble argentin.

Olivera Rovere, 82 ans, était accusé de quatre homicides et de 107 séquestrations et disparitions, dont celles de l'écrivain argentin Haroldo Conti et des Uruguayens Zelmar Michelini et Gutierrez Ruiz, qui avaient eu un fort retentissement.

Michelini, ancien sénateur et un des fondateurs de la coalition de gauche du Frente Amplio (Front élargi) et Gutierrez Ruiz, ancien président de la chambre des députés de l'Uruguay, avaient été enlevés le 18 mai 1976 dans la capitale argentine. Leurs corps ont été retrouvés trois jours après à l'intérieur d'un véhicule dans la périphérie de Buenos Aires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.