Cet article date de plus de dix ans.

Deux anciens responsables militaires turcs ont été inculpés vendredi pour un complot contre le gouvernement en 2003

Le tribunal a ordonné la détention des deux anciens responsables dans l'attente de leur procès, portant à 33 le nombre total de militaires à la retraite incarcérés dans le cadre de cette affaire.Le projet présumé de coup d'Etat aurait été préparé peu après l'arrivée au pouvoir en 2002 du parti AKP, issu de la mouvance islamiste.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Recep Tayyip Erdogan, Premier ministre turc, lors d'un meeting de son parti, l'AKP (juillet 2007) (France 3)

Le tribunal a ordonné la détention des deux anciens responsables dans l'attente de leur procès, portant à 33 le nombre total de militaires à la retraite incarcérés dans le cadre de cette affaire.

Le projet présumé de coup d'Etat aurait été préparé peu après l'arrivée au pouvoir en 2002 du parti AKP, issu de la mouvance islamiste.

Alors que cette affaire a provoqué une grave crise de pouvoir dans le pays, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait mis en garde vendredi l'armée assurant que "personne n'est au-dessus des lois". Le chef du gouvernement n'a toutefois pas mentionné explicitement l'enquête en cours.

Le Premier ministre a balayé les critiques de l'opposition selon lesquelles l'AKP devenait de plus en plus autoritaire et tentait de discréditer l'armée, considérée comme le garant de la laïcité en Turquie.

Le complot incriminé visait, selon la justice, à semer le chaos en Turquie en provoquant des attentats spectaculaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.