Deuil national au Brésil après la mort du candidat socialiste à la présidentielle

Eduardo Campos, candidat socialiste à la présidentielle brésilienne d'octobre prochain, est mort dans le crash de son avion mercredi. L'actuelle présidente, Dilma Rousseff, a annoncé un deuil national et une suspension de la campagne pendant trois jours.

(Eduardo Campos, candidat du Parti socialiste brésilien, est mort mercredi dans le crash de son avion © Maxppp)

La campagne électorale est suspendue pendant trois jours au Brésil après la mort de l'un des candidats en piste pour la présidentielle d'octobre prochain. Le socialiste Eduardo Campos, 66 ans, est mort mercredi matin dans le crash de son avion de campagne dans une zone résidentielle de Santos, au sud-est du pays. Les six autres personnes à bord, passagers et équipage, sont morts dans l'accident.

"Tout le Brésil est en deuil, nous avons perdu un grand Brésilien, Eduardo Campos, nous avons perdu un grand compagnon ", a réagit Dilma Rousseff, 66 ans, et candidate à sa réelection. La présidente sortante a aussitôt décrété un deuil national de trois jours. "Nous avons perdu Campos quand le Brésil avait le plus besoin de son patriotisme, de sa compétence ", a déploré de son côté le Parti socialiste brésilien.

Le candidat socialiste était donné troisième par les sondages pour la prochaine élection derrière Dilma Rousseff (Parti des travailleurs) et le social-démocrate Aecio Neves. Eduardo Campos ne menait pas sa campagne seul. Il avait constitué un ticket avec l'écologiste Marina Silva. Le Parti socialiste brésilien pourrait bien investir cette anciennne ministre de l'Ecologie, arrivée troisième de la présidentielle 2010 avec 19% des voix.