Cet article date de plus de huit ans.

Une quatrième exoplanète potentiellement habitable

Une équipe internationale d'astronomes a annoncé jeudi la découverte d'une exoplanète pouvant accueillir de l'eau à l'état liquide.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'exoplanète GJ 667Cc qui vient d'être détectée est rocheuse, comme Kepler-10b (ici en photo), découverte en janvier 2011. (NASA / SIPA)

Si l'humanité envisage un jour de déménager, une nouvelle possibilité s'offre à elle. Jeudi 2 février, une équipe internationale d'astronomes a annoncé la découverte d'une exoplanète potentiellement "habitable". On appelle "exoplanète" une planète qui tourne autour d'une étoile autre que le Soleil.

Parce qu'elle n'est ni trop chaude, ni trop froide, "cette planète - rocheuse - est la nouvelle meilleure candidate pour maintenir l'eau liquide à sa surface et peut-être y abriter la vie telle que nous la connaissons", a expliqué Guillem Anglada-Escudé, responsable de cette équipe qui travaillait alors à la Carnegie Institution for Science à Washington. Environ 50% plus grosse que la Terre, GJ 667Cc (de son petit nom) tourne autour de son étoile en 28 jours environ, laquelle se trouve à quelque 22 années-lumière de la Terre. Pas tout près donc, puisqu'une année-lumière équivaut à 9 460 milliards de kilomètres.

Ces chercheurs ont également découvert des indices laissant penser qu'au moins une autre exoplanète et peut-être deux, voire trois autres sont en orbite autour de la même étoile. Cette découverte montre que des planètes potentiellement habitables peuvent se former dans une plus grande variété d'environnements qu'on ne le pensait jusqu'alors, notent les auteurs de cette étude qui doit être publiée dans la revue scientifique The Astrophysical Journal Letters.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.