Cet article date de plus de huit ans.

Des opposants russes live-tweetent leur arrestation

Plusieurs leaders de l'opposition russe, dont Sergueï Oudaltsov et Alexeï Navalny, ont été interpellés samedi à Moscou. Ils participaient à une action de soutien aux militants détenus par les autorités moscovites, sous le slogan "Nous sommes contre la répression et les tortures". Les leaders ont raconté en direct et en images leur arrestation sur Twitter.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Sergueï Oudaltsov, dirigeant
du Front de Gauche, Alexeï Navalny charismatique
chef de file de l'opposition, et Ilia Iachine, du mouvement
d'opposition Solidarnost, ont été interpellés avec plusieurs opposants russes samedi alors qu'ils protestaient parmi 200 personnes "contre la répression et les tortures" , et contre la détention de militants dans le cadre d'une enquête pour "préparation de troubles massifs". 

Ces arrestations sont peu étonnantes. En juin dernier, le régime de Vladimir Poutine a adopté une nouvelle loi contre les manifestations, prévoyant des
amendes considérables en cas de rassemblement non autorisé ou en cas de
troubles à l'ordre public.

"Sergueï
Oudaltsov, Ilia Iachine et Alexeï Navalny ont été arrêtés pour trouble à
l'ordre public, ils seront l'objet de poursuites administratives après avoir
été transférés au département de police
", a précisé un porte-parole
de l'antenne moscovite du ministère de l'Intérieur à l'agence Interfax.

Un live en images sur Twitter

Ce transfert, les opposants l'ont fait vivre en direct via Twitter, sous le nez des autorités russes ! "Je marchais sur le trottoir. J'ai été interpellé sans explication. Je me trouve dans un autobus ", écrit sur son compte Sergueï Oudaltsov. Au même moment, Ilya Iachine, est lui aussi embarqué par la police moscovite et se retrouve avec Alexeï Navalny qu'il photographie dans le fourgon les conduisant au commissariat. 

Une fois sur place, les deux hommes sont mis en cellule "aux côtés de travailleurs immigrés de l'Asie Centrale" :

"Dans le couloir du commissariat, on se croirait dans un film de Balabanova : toxicomanes, sans-abris, alcooliques. Et vous restez assis pendant des jours" ,  raconte Ilya Iashin :

Les deux opposants retrouvent ensuite leur camarade, Sergueï Oudalstov (de gauche à droite : Sergueï Oudalstov, Alexeï Navalny, Ilya Nashi) :

" Dans les locaux de la police, à côté de la photo du ministre de l'Intérieur, il y a celle du patriarche " :

Les opposants doivent remplir "le formulaire 20.02 du code administratif (violation de l'ordre public, action de rue)" ...

... avant d'être "en liberté " quelques heures plus tard :

Les opposants sont sortis du commissariat sous les applaudissements de plusieurs dizaines de leurs partisans. "Je risque maintenant une amende de 30.000 roubles (737 euros) pour une accusation fabriquée de toutes pièces ", a déclaré à sa sortie Sergueï Oudaltsov.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.