Des dizaines de milliers de Russes appelés à manifester aujourd'hui à Moscou

Plus de 40.000 Russes s'apprêtent à manifester à Moscou ce samedi pour contester à nouveau le résultats des élections législatives du 4 décembre. Ils rejettent également les promesses de changement politique du Kremlin. Cet appel à manifester devrait accentuer la pression sur le Premier ministre, qui n'a offert jusqu'ici que de maigres concessions pour tenter d'apaiser la colère des manifestants.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce nouvel appel à manifester survient plus de dix jours après une mobilisation sans précédent depuis l'arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir en 2000,
Dix-neuf figures de l'opposition, dont l'ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev, le blogueur Alexeï Navalni, le chanteur de rock Iouri Chevchuk et l'écrivain Boris Akounine, devraient s'exprimer à l'occasion de la manifestation.
Plus de 44.000 personnes ont l'intention de descendre dans la rue et 9.468 autres pourraient les rejoindre, selon la page Facebook consacrée à la manifestation.
Le président Dmitri Medvedev a annoncé jeudi une réforme du système politique, des mesures de lutte contre la corruption et la création d'une chaîne de télévision publique indépendante. Il a également transmis vendredi au parlement deux projets de loi visant à réduire les nombre de signatures requises pour un candidat à la présidentielle et à simplifier le processus de participation aux scrutins. Ces mesures devraient entrer en vigueur au 1er janvier 2013.
Dmitri Medvedev doit prendre théoriquement le poste de Premier ministre après la victoire probable de Poutine à l'élection présidentielle du 4 mars.

"Révolution"

L'opposition a aussitôt réagi en dénonçant des mesures insuffisantes et en réclamant l'organisation de nouvelles élections législatives après celles du 4 décembre qui ont vu le parti présidentiel, Russie unie, reculer nettement par rapport à 2007 mais garder de justesse sa majorité absolue au parlement.
"Medvedev nous a promis tellement de choses (...) Et maintenant, nous devrions rester assis et attendre jusqu'à ce ces promesses soient remplies? ", s'interrogent les organisateurs de la mobilisation sur leur compte Twitter.

Les manifestants ont reçu l'autorisation d'organiser un rassemblement de 50.000 personnes avenue Sakharov à Moscou après avoir essuyé deux refus pour se réunir près du Kremlin.
La police, qui n'est que très peu intervenue lors des manifestations du 10 décembre, a indiqué qu'elle permettrait aux manifestants d'apporter des thermos pour faire face aux basses températures hivernales.

Mais la plupart des jeunes Moscovites très actifs sur Facebook et les réseaux sociaux ne pourront pas rejoindre la manifestation à la fin des cours en raison d'une modification de l'horaire d'un examen de mathématiques organisé à l'échelle de la ville.

Le patriarche orthodoxe russe Kirill a pour sa part appelé les Russes à ne pas se laisser corrompre par les réseaux sociaux. Le changement politique à lui seul ne peut pas transformer la société, seule une "métamorphose de l'âme " est efficace, a-t-il dit.