Depuis l'Ethiopie, Obama tacle les Républicains

Barack Obama, depuis l’Ethiopie où il est en visite, s’est immiscé dans la campagne présidentielle américaine en s’en prenant aux candidats républicains qui rivalisent de provocations.

(Barack Obama en Ethiopie ce lundi © REUTERS/Jonathan Ernst)

Les électeurs américains méritent mieux, selon Barack Obama. Le président américain s’était jusqu’ici gardé d’intervenir dans la campagne présidentielle, mais face aux dérapages verbaux de certains candidats, le président américain est sorti de sa réserve, depuis l'Ethiopie où il est en visite

Il a ainsi fustigé “des attaques scandaleuses qui sont devenues bien trop banales ". Propos racistes, insultes en tout genre, Donald Trump était clairement visé. Le candidat évangéliste Mike Huckabee aussi, qui a déclaré qu’avec l’accord sur le nucléaire iranien, Barack Obama conduisait Israël "aux portes des fours crématoires ".

A lire aussi ►►► Présidentielle américaine : Donald Trump cristallise la campagne républicaine

"Ce n'est pas le genre de dirigeants dont a besoin l'Amérique"

"Ces propos s’inscrivent dans une tendance générale qui serait considérée ridicule si elle n'était pas si triste ”, a taclé le président américain. John Kerry comparé à Ponce Pilate par un sénateur, Barack Obama accusé de financer le terrorisme par le candidat Ted Cruze...

"Ce n'est pas le genre de dirigeants dont a besoin l'Amérique actuellement. Dans 18 mois, je vais rendre les clés de la Maison Blanche, je veux les donner à quelqu’un de sérieux",  a conclu Barack Obama qui, libéré de toute pression électorale, n’hésite plus à dire ce qu’il pense.