Daniel Carder, l'homme par qui le scandale Volkswagen est arrivé

Il a ouvert la boîte de Pandore : cet ingénieur américain de 45 ans, épaulé par son équipe de quatre chercheurs de l'Université de Virginie-Occidentale, a découvert la manipulation des niveaux d'émissions polluantes des moteurs diesel de Volkswagen. Daniel Carder s'exprime pour la première fois sur France Info.

(Daniel Carder et son équipe ont révélé le mensonge de Volkswagen © West Virginia University)

Les révélations de Daniel Carder et de son équipe ont plongé le premier constructeur européen au cœur d'un scandale qui menace sa réputation et qui a déjà abouti à la démission de son patron. Cet ingénieur a démontré que Volkswagen utilisait un logiciel perfectionné pour tromper les régulateurs sur le niveau réel des émissions polluantes de ses moteurs. 

Des résultats... inattendus

Cette étude, financée par une ONG américaine, devait à l'origine inciter les Européens à suivre l'exemple des Etats-Unis, où les normes anti-pollution ont été nettement renforcées ces dernières années. Mais les résultats ont été pour le moins inattendus. S'exprimant pour la première fois sur une radio française, Daniel Carder explique sur France Info qu'il a lui-même été très surpris : "Le premier réflexe, c'est de se dire : 'Avons-nous bien fait nos tests ?'"

"On n'est pas là pour faire vaciller qui que ce soit. On est là pour rendre compte des données", explique Daniel Carder, interrogé par Julien Moch
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►► Volkswagen va rappeler les modèles aux moteurs diesel truqués