Syndrome de la Havane : la maladie mystérieuse des ambassades gagne Paris

Publié
Syndrome de la Havane : la maladie mystérieuse des ambassades gagne Paris
FRANCE 2
Article rédigé par
L.de La Mornais, B.Guez, K.Sullivan - France 2
France Télévisions

Depuis 2016, plusieurs diplomatiques américains et canadiens, qui ont été en poste à Cuba, éprouvent des maux de tête, des vertiges ou encore des pertes de mémoire. Baptisé "le syndrome de la Havane", la maladie mystérieuse toucherait aujourd’hui l’ambassade des États-Unis à Paris.

Maux de têtes, vertiges ou encore des pertes de mémoire... Voici les symptômes d’anciens diplomatiques américains et canadiens ayant été en poste à Cuba. Pour la CIA, "le syndrome de la Havane" est un mystère qui met en échec la plus puissante agence de renseignements de la planète. Désormais, le mystère touche la France. Des informations ont révélé qu’un ambassadeur américain aurait été affecté par ce mal mystérieux.

"Quelque chose m’est arrivé là-bas"

L’affaire débute il y a six ans à l’ambassade des États-Unis à Cuba. Une trentaine de ces agents se mettent à souffrir de maux de têtes et bourdonnements inexplicables. "Je me suis réveillé au milieu de la nuit avec des vertiges extrêmes, une migraine insoutenable et des oreilles qui sifflaient (...) Quelque chose m’est arrivé là-bas, on doit savoir ce qu’il s’est passé", insiste Marc Polymeropolous, ancien agent de la CIA. Il n’a jamais été guéri de ces symptômes. Une potentielle arme à distance a été évoquée mais le mystère reste entier pour le moment.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.