Ségolène Royal maintient ses propos sur les prisonniers politiques à Cuba

La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, a maintenu, au micro de franceinfo dimanche, ses propos de la veille sur l'absence d'une liste de prisonniers politiques à Cuba.

Ségolène royal, en compagnie du président cubain Raul castro, à Paris en février 2016.
Ségolène royal, en compagnie du président cubain Raul castro, à Paris en février 2016. (JACKY NAEGELEN / POOL)

La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, a répondu, dimanche 4 décembre au micro de franceinfo, aux salves de critiques dont elle est la cible, après ces déclarations concernant les droits de l'Homme à Cuba. Ségolène Royal, venue représenter la France aux funérailles de Fidel Castro, a affirmé la veille qu'il "n'y a pas de liste de prisonniers politiques".

"Je maintiens les propos que quand on demande cette liste, on ne l’a pas", a affirmé Ségolène Royal, ajoutant que "maintenant la liste est ouverte. (...) C’est pour ça que j’ai aussi dit que si cette liste de prisonniers politiques existe, il faut la donner", a poursuivi la n°3 du gouvernement.

Solidaire avec le peuple cubain

"Je vous rappelle que dans le cadre de la coopération qui va être signée dans quelques jours entre l’Union européenne et Cuba, cette question va être posée", a réagi Ségolène Royal.

"Ce n’est pas nouveau de dire que la France n’a pas la même conception du régime politique que Cuba a choisi", s’est-elle défendue. Ségolène Royal a insisté sur le fait qu’elle était venue marquer sa "solidarité avec le peuple cubain, marquer l’approfondissement des relations entre la France et Cuba" et qu'elle se réjouissait des futurs accords de coopération entre l’UE et Cuba.

"Nous entrons dans une nouvelle étape, dans une nouvelle ère, et rien ne sert de caricaturer, de dénigrer, d’enfoncer tout un pays, tout un peuple qui est en train d’évoluer et de s’ouvrir", a conclu Ségolène Royal.

"Je maintiens les propos", Ségolène Royal.
--'--
--'--