Cet article date de plus de sept ans.

Fidel Castro : des milliers de Cubains accompagnent "l'esprit du Commandant"

Devant des centaines de milliers de Cubains, l'urne, contenant les cendres de Fidel Castro, a quitté La Havane, mercredi, pour rejoindre Santiago de Cuba, lieu des funérailles dimanche. Un cortège hautement symbolique.

Article rédigé par Gaële Joly - Laurent Macchietti
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les cendres de Fidel Castro ont entamé leur dernier voyage mercredi 30 novembre, depuis La Havane jusqu'à Santiago de Cuba. (ROLANDO PUJOL / EFE)

Les cendres de Fidel Castro ont entamé leur dernier voyage mercredi 30 novembre. L'urne est acheminée en cortège depuis La Havane vers Santiago de Cuba, pour les funérailles. Le trajet de quatre jours, sur un bon millier de kilomètres, rappelle les grandes dates de la Révolution à de nombreux Cubains. 

Le symbole du chemin vers les funérailles

Sur le "Malecon", la promenade en front de mer de La Havane, sous la belle lumière de l’aube, des milliers de Cubains se figent au passage de l’urne. Les visages sont fatigués et l’émotion intense. "On a passé la nuit ici, dans dormir, sans manger. Nous sommes là pour nous recueillir devant le Commandant. Tout ce qu’on a, c’est lui qui nous l’a donné", raconte un étudiant en médecine.  

Le cortège va traverser tout le pays, un itinéraire très symbolique pour Danielo. "C’est la même caravane que lorsqu’ils ont fait la révolution", dit-il, en faisant référence à la victoire de Fidel Castro et à sa "Caravane de la liberté" en 1959.

Ils sont venus de Santiago jusqu’ici. C’est la même caravane, mais dans l’autre sens, avec les restes du Commandant.

Danielo, au passage des cendres de Fidel Castro

L'adieu au Président

Depuis lundi, toute la Havane vit ensemble ce recueillement. C’est un adieu que Veronica, informaticienne, est venue faire à son président. "Voir les cendres de Fidel passer en face de soi, c’est comme s’il passait, lui, en personne. C’est son esprit qui est face à toi."

L’esprit de Fidel va continuer son chemin, avant de rejoindre son berceau de naissance.

Les funérailles sont prévues dimanche 4 décembre à Santiago, là où pour les Cubains, la Révolution a commencé.

Des milliers de Cubains accompagnent "l'esprit du Commandant" : un reportage de Gaële Joly et Laurent Macchietti

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.