Cuba : un hommage à Fidel Castro sur la place de la Révolution, celle des grands discours

Cuba a rendu hommage à Fidel Castro, lors d'une cérémonie internationale mardi soir, à La Havane, où son frère et successeur a promis de veiller sur l'esprit de la Révolution. 

Raul Castro prononce le discours d\'hommage à son frère, Fidel, mardi 29 novembre sur la place de la Révolution à La Havane
Raul Castro prononce le discours d'hommage à son frère, Fidel, mardi 29 novembre sur la place de la Révolution à La Havane (ZIPI / EFE)

A Cuba, un hommage a été rendu mardi 29 novembre à Fidel Castro sur la place de la Révolution. Une foule de centaines de milliers de personnes est venue écouter les discours d'adieu. La cérémonie s'est déroulée en présence de dirigeants de pays amis de Cuba.

L'esprit de Fidel, fil conducteur des discours 

Sur la place où Fidel Castro a prononcé ses plus grands discours, les hommages pleuvent dans toutes les langues, en chinois, iranien, vietnamien, arabe, ou encore grec avec Alexis Tsipras, le Premier ministre de la Grèce, présent à la tribune. Quand quatre heures plus tard, Raul, frère de Fidel, et son successeur depuis 2006, prend la parole, il plaisante en lançant à la foule : "Soyez tranquilles, je suis le dernier orateur." Raul Castro énumère ensuite les grands combats de son frère. Des luttes et des valeurs auxquelles de nombreux jeunes Cubains restent très attachés.

Des jeunes partagés sur l'avenir

Des jeunes reprennent les mots de Raul et disent avoir "l'esprit de Fidel, le plus grand homme de l’humanité". Certains de ces jeunes aspirent aussi au changement. "Nous avons beaucoup d’espoir que les choses changent. Nous voulons une relation plus stable avec les Etats-Unis, on veut améliorer notre économie, davantage d’accès à internet, plus de tourisme. On doit intégrer le monde dans lequel on vit", disent-ils.

A demi-mot, certains réclament même un peu plus de démocratie. Les autres peuvent partir rassurés, Raul a promis de veiller sur "l’esprit de la Révolution".

Un hommage à Fidel Castro sur la place de la Révolution, celle des grands discours : reportage de Gaële Joly et Laurent Macchietti
--'--
--'--