Cet article date de plus de neuf ans.

Crash d'avion à San Francisco : le pilote était en cours de formation

VIDEO | Deux jours après l'accident qui a coûté la vie à deux adolescentes chinoises, la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines a confirmé lundi matin que le pilote était en cours de formation sur le Boeing 777. Autre information de la nuit : l'une des deux victimes a peut-être été victime des secours.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

Avec ses 9.793 heures de vol,  Lee Kang-Kuk, 46 ans, est un pilote expérimenté. Mais pas sur le Boeing 777, l'un des plus gros avions du monde. Et il était, pour ce vol à destination de San Francisco, sous la supervision d'un formateur chevronné qui faisait office de co-pilote.

La piste d'une erreur de pilotage va donc être examinée de près par les enquêteurs. D'autant que les vidéos et les témoignages de passagers montrent en effet que l'appareil volait trop lentement. Selon la présidente de l'agence américaine de sécurité des transports, Deborah Hersman, "la vitesse du vol était sensiblement en dessous de la cible de 137 noeuds ".

> L e scénario du crash

Une passagère victime des secours ?

Deux morts et 180 blessés - huit sont dans un état critique - le bilan de ce crash aurait pu être beaucoup plus lourd puisque l'appareil transportait 291 passagers et 16 membres d'équipage. On a appris dans la nuit de dimanche à lundi qu'une des deux adolescentes chinoises tuées aurait pu, en fait, avoir été victime des secours. Selon un porte-parole des pompiers, elle présente "des blessures qui correspondent à celles que l'on subit quand on se fait rouler dessus par un véhicule ." Elle pourrait donc avoir été écrasée par un véhicule de secours qui se rendait sur les lieux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.