VIDEO. Les images spectaculaires d'un soldat nord-coréen fuyant sous les balles vers la Corée du Sud

Cette vidéo montre un militaire nord-coréen faisant défection et franchissant la frontière avec la Corée du Sud, sous les balles d'autres soldats. 

UNC

Les images sont aussi spectaculaires qu'effrayantes. Un militaire de Corée du Nord a fait défection et a tenté de fuir sous les balles vers la Corée du Sud, lundi 13 novembre, montrent des images de vidéosurveillance rendues publiques mercredi 22 novembre par le Commandement des Nations unies en Corée (UNC). 

Ce militaire nord-coréen a été poursuivi par plusieurs soldats de Corée du Nord, dont un a franchi la ligne de démarcation militaire avec la Corée du Sud. Après quelques pas, ce dernier a hésité avant de retourner en Corée du Nord. Cette action marque une violation de l'accord d'armistice de 1953. 

Le soldat très grièvement blessé

Sur ces images de l'UNC, le déserteur roule à bord d'une Jeep vers la ville frontalière de Panmunjom, puis s'arrête près de la frontière avec la Corée du Sud. Il quitte sa voiture et court alors vers le Sud, mais plusieurs soldats nord-coréens le poursuivent. L'homme court alors sous les balles. 

Grièvement blessé, le militaire défecteur est par la suite secouru par plusieurs soldats sud-coréens. Ces derniers parviennent à s'approcher de lui en rampant. L'homme est actuellement hospitalisé en Corée du Sud. 

L'incident s'est déroulé dans le secteur de Panmunjom, le seul de la zone démilitarisée où les armées de Corée du Nord et de Corée du Sud se font encore face, relève le Huffington Post.

Capture d\'écran d\'une vidéo du Commandement des Nations unies en Corée, montrant un soldat faisant défection et fuyant vers la Corée du Sud, sous les balles de militaires nord-coréens, le 13 novembre 2017. 
Capture d'écran d'une vidéo du Commandement des Nations unies en Corée, montrant un soldat faisant défection et fuyant vers la Corée du Sud, sous les balles de militaires nord-coréens, le 13 novembre 2017.  (HANDOUT / UNITED NATIONS COMMAND / AFP)