Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud promettent une réponse "forte et ferme" en cas d'essai nucléaire de Pyongyang

Début novembre, la Corée du Nord avait tiré plus de 20 missiles, dont l'un était tombé près des eaux territoriales sud-coréennes. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain Joe Biden lors de sa rencontre avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida et le président sud-coréen Yoon Suk-yeol, le 13 novembre 2022, à Phnom Penh (Cambodge).  (SAUL LOEB / AFP)

Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud ont promis dimanche 13 novembre une réponse "forte et ferme" en cas d'essai nucléaire nord-coréen, le premier depuis 2017, une hypothèse revenue dans l'actualité après une série record d'essais d'armements de Pyongyang. Les dirigeants des trois pays ont publié un communiqué commun à l'issue de leur rencontre trilatérale à Phnom Penh, le président américain Joe Biden s'engageant à déployer "tout l'éventail des capacités, mêmes nucléaires" pour défendre ses alliés.

Joe Biden, le Premier ministre japonais Fumio Kishida, et le président sud-coréen Yoon Suk-yeol, qui se sont rencontrés en marge du sommet de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est à Phnom Penh, "réaffirment qu'un test nucléaire de la Corée du Nord sera suivi par une réponse forte et ferme de la communauté internationale."

Une rafale de tirs de missiles balistiques

Le président Biden a rencontré les dirigeants japonais et sud-coréen à la veille d'une rencontre cruciale avec le président chinois Xi Jinping, auquel il devrait demander d'exercer son influence sur le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un afin de le réfréner. Les trois pays "vont travailler ensemble pour renforcer leur force de dissuasion", est-il écrit.

>> Tirs de missiles par la Corée du Nord : pourquoi l'escalade entre Pyongyang et Séoul ne semble pas près de s'arrêter

"Le président Biden a réaffirmé que l'engagement des Etats-Unis à défendre le Japon et la République de Corée (nom officiel de la Corée du Sud, NDLR) était sans faille et soutenu par un vaste éventail de capacités, y compris nucléaire", selon le communiqué. Le rapprochement entre les trois pays, "à un niveau sans précédent", survient après que la Corée du Nord a procédé début novembre à une rafale de lancements dont celui d'un missile balistique qui est tombé près des eaux territoriales de la Corée du Sud.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corée du Nord

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.