La Corée du Nord revient dans le bureau de liaison intercoréen

Quelques jours après l'avoir quitté, les fonctionnaires nord-coréens sont revenus travailler au bureau de liaison entre les deux pays.

Le bureau intercoréen de Kaesong (Corée du Nord) a été inauguré le 14 septembre 2018.
Le bureau intercoréen de Kaesong (Corée du Nord) a été inauguré le 14 septembre 2018. (AFP)

Finalement, ils restent. La Corée du Nord a redéployé, lundi 25 mars, son personnel dans le bureau de liaison intercoréen. Ce bureau situé dans la ville nord-coréenne de Kaesong avait été ouvert en septembre dans le cadre d'un spectaculaire rapprochement entre les deux Corées, mais mis à mal par le blocage des discussions sur la dénucléarisation entre Pyongyang et Washington. Le régime nord-coréen avait ainsi retiré son personnel la semaine dernière sans explication.

Le ministère sud-coréen de l'Unification a déclaré que certains membres de l'équipe nord-coréenne étaient de retour au travail lundi, ajoutant qu'ils étaient venus faire "leur vacation comme d'habitude". "Ainsi, le Sud et le Nord ont tenu des consultations dans le bureau de liaison ce matin et le bureau continuera de fonctionner comme d'habitude", a indiqué le ministère dans un communiqué. Celui-ci a ajouté que le Nord n'avait expliqué ni les raisons de son retrait, ni celles de son retour.

Une explication possible est la décision de Donald Trump d'annuler des sanctions prises par son administration contre le régime de Pyongyang. Un revirement annoncé le 22 mars, quelques heures après le retrait des fonctionnaires nord-coréens du bureau de Kaesong.