DIRECT. Corée du Nord : l'ONU "condamne fermement" le tir nord-coréen, jugé "hautement provocateur"

Le Conseil de sécurité des Nations unies s'est réuni, vendredi soir.

Le Conseil de sécurité de l\'ONU, à New York (Etats-Unis), le 11 septembre 2017, après un tir de missile de la Corée du Nord.
Le Conseil de sécurité de l'ONU, à New York (Etats-Unis), le 11 septembre 2017, après un tir de missile de la Corée du Nord. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le Conseil de sécurité de l'ONU "a condamné fermement", vendredi 15 septembre, le dernier tir de missile nord-coréen au-dessus du Japon. Dans une déclaration adoptée lors d'une réunion d'urgence à huis clos, ce tir est jugé "hautement provocateur". Dans la journée, les présidents russe, Vladimir Poutine, et français, Emmanuel Macron, ont appelé à des "négociations directes" avec le régime de Pyongyang pour faire baisser les tensions. Suivez notre direct.

Condamnation de l'ONU. Il s'agit d'"actes scandaleux", selon le Conseil de sécurité qui demande à la Corée du Nord "de les arrêter immédiatement""Ces actions ne sont pas seulement une menace pour la région mais aussi pour tous les Etats membres de l'ONU", ajoute la déclaration approuvée par les 15 membres du Conseil, dont le Japon, membre non permanent.

Poutine et Macron "unis"Lors d'un entretien téléphonique, Vladimir Poutin et Emmanuel Macron "se sont montrés unis concernant le caractère inadmissible d'une poursuite de l'escalade" dans la péninsule coréenne, explique le Kremlin dans un communiqué. Les deux chefs d'Etat se sont accordés sur "la nécessité de résoudre cette situation extrêmement compliquée exclusivement par des moyens politiques et diplomatiques, par la reprise de négociations directes".

Une protestation vigoureuse de Tokyo. Le Japon "ne tolérera jamais les dangereux actes provocateurs de la Corée du Nord, qui menacent la paix dans le monde, a assuré le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. Si la Corée du Nord continue sur cette voie, son avenir ne sera pas radieux."

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COREE_DU_NORD

22h30 : Dans une déclaration adoptée lors d'une réunion d'urgence à huis clos, ce soir, le Conseil de sécurité juge ce nouveau tir "hautement provocateur" et évoque des "actes scandaleux". Il demande à la Corée du Nord "de les arrêter immédiatement". "Ces actions ne sont pas seulement une menace pour la région mais aussi pour tous les Etats membres de l'ONU", peut-on également lire dans la déclaration approuvée par les 15 membres du Conseil, dont le Japon, membre non-permanent.

22h27 : Le Conseil de sécurité de l'ONU "condamne fermement" le dernier tir nord-coréen au-dessus du Japon.

22h13 : En attendant, je vous propose de regarder ce reportage réalisé par nos collègues de France 2 qui explique comment les Japonais se protègent des tirs de missile. Une chaîne de supermarchés envisage même de créer un bunker géant capable d'accueillir 1 000 personnes.




(FRANCE2)

22h11 : Bonsoir @nlau et @alecks. Pas de nouvelles pour l'instant, la réunion n'est pas encore terminée. Nous vous tenons évidemment au courant sur franceinfo.



22h11 : De news de l'onu sur la coree du nord ?

22h10 : Qu'en est il de la réunion du conseil de sécurité de L'ONU?

14h53 : Vladimir Poutine et Emmanuel Macron appellent à des "négociations directes" pour faire baisser les tensions.

09h39 : Le Japon "ne tolérera jamais les provocations de la Corée du Nord", a déclaré le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, après un nouveau tir de missile de Pyongyang au-dessus du Japon.

(REUTERS)

09h35 : Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a réclamé ce matin "une réponse mondiale" après le nouveau tir d'un missile balistique par la Corée du Nord, qu'il a qualifié de "violation imprudente des résolutions de l'ONU".

07h30 : Dans cinq mois, les Jeux olympiques d'hiver se dérouleront à Pyeongchang, en Corée du Sud. Alors que le voisin du Nord a tiré un nouveau missile, cette nuit, le CIO a réagi : "La position du CIO reste inchangée, il n'y a pas de plan B", a déclaré Mark Adams, porte-parole du président. "On nous a assuré que Pyeongchang serait l'un des endroits les plus sûrs", a ajouté Angela Ruggiero, présidente de la Commission des athlètes du CIO.

07h23 : Les Etats-Unis ont enjoint la Chine et la Russie à agir directement, "de leur propre chef", après le nouveau tir de missile nord-coréen. "La Chine fournit la majeure partie du pétrole de la Corée du Nord. La Russie est le premier employeur de travailleurs forcés nord-coréens", a souligné le secrétaire d'Etat Rex Tillerson. Ils "doivent indiquer qu'ils ne tolèrent pas ces tirs de missiles inconscients."

07h21 : Le Japon "ne tolérera jamais les dangereux actes provocateurs de la Corée du Nord qui menacent la paix dans le monde, a réagi le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. Nous n'admettrons jamais que la Corée du Nord piétine la volonté forte de la communauté internationale envers la paix, volonté que montrent les résolutions de l'ONU, et [que Pyongyang] continue avec des actions scandaleuses", a-t-il insisté.

06h17 : Le Conseil de sécurité de l'ONU va se réunir en urgence dans la journée. Il avait voté à l'unanimité, lundi, un huitième train de sanctions pour pousser Pyongyang à renoncer à ses programmes balistique et nucléaire interdits. Ce à quoi la Corée du Nord avait répondu en promettant de les accélérer, jugeant les sanctions "maléfiques".

07h17 : Comme nous vous l'indiquions plus tôt dans ce live, la Corée du Nord a lancé un missile cette nuit qui a survolé le Japon. Le système d'avertissement J-Alert y a été déclenché dans plusieurs régions du Nord. C'est la deuxième fois, en moins d'un mois, qu'un missile nord-coréen survole l'archipel.



(JUNG YEON-JE / AFP)

06h02 : La Corée du Nord a tiré ce matin un missile balistique à portée intermédiaire au-dessus du Japon avant qu'il ne s'abîme en mer à l'est de l'archipel nippon.