La Corée du Nord a testé avec un succès un nouveau missile de croisière longue portée

Pyongyang a procédé durant le week-end à un tir d'essai de missile balistique, une nouvelle provocation qui inquiète ses voisins.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des photos non datées communiquées par l'agence officielle nord-coréenne le 13 novembre 2021 et présentées comme celles du missile testé. (KCNA VIA KNS / AFP)

Nouvelles tensions dans la péninsule coréenne. Le régime de Kim Jong-un a effectué avec succès des tirs d'essai d'un nouveau "missile de croisière longue portée" durant le week-end, ses premiers tirs depuis mars, a annoncé l'agence officielle KCNA lundi 13 septembre. Un tir qui inquiète les Etats-Unis. "Cette activité souligne le développement continu par la Corée du Nord de son programme nucléaire et les menaces que cela fait peser sur ses voisins et la communauté internationale", a réagi le Pentagone dans un communiqué.

Les précédents tirs nord-coréens, en mars en mer du Japon, avaient déjà été interprétés comme un signe de défi à l'égard de l'administration de Joe Biden. Cette annonce de la reprise de ses tirs d'essai par la Corée du Nord intervient quelques jours après que la Corée du Sud a annoncé un tir d'essai d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) de sa propre fabrication. Et pour les analystes, pas de doute, ces tirs réalisés samedi et dimanche en présence de hauts responsables nord-coréens y répondent.

Les missiles, dont KCNA a publié des photos, ont parcouru une trajectoire de 1 500 km avant d'atteindre leur cible, non spécifiée par KCNA, qui célèbre des "armes stratégiques de grande importance". Ces missiles de croisière longue portée représenteraient une avancée technologique pour la Corée du Nord, selon les analystes. L'armée sud-coréenne, qui est habituellement la première source d'information sur les tirs nord-coréens, n'a pas confirmé ce tir dans un premier temps.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corée du Nord

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.