Cet article date de plus de six ans.

La Chine enterre 400 soldats restitués par la Corée

Soixante-et-un ans après la fin de la guerre de Corée, les ossements de 400 soldats sont rendus aux Chinois. Ils pourront enfin avoir une pierre tombale chez eux.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ossements de soldats, victimes de la guerre de Corée. (AFP PHOTO / POOL / JUNG YEON-JE)
C’est une guerre qui a duré trois ans, de juin 1950 à juillet 1953. Elle opposa les deux Corées. La division en deux Corées avait été faite par les Américains après la reddition du Japon qui occupait le pays depuis 1910. Cette séparation se situait le long du 38e parallèle.

Derrière la République de Corée (future Corée du Sud), les Nations-Unies, comprenant les Etats-Unis et vingt autres pays. Derrière la République populaire démocratique de Corée (future Corée du Nord), la Chine et l’Union Soviétique. Il y eut beaucoup de prisonniers de part et d’autre.
 
Selon les historiens occidentaux, cette guerre extrêmement meurtrière aurait provoqué environ un million de morts.

Ce sont les ossements de 400 Chinois qui vont être rapatriés dans leur pays d’origine, afin d’y avoir une sépulture définitive décente. Une cérémonie a eu lieu sur une base de l’armée sud-coréenne à Paju, au nord de Séoul.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.