DIRECT. Bombe à hydrogène : Washington met en doute les affirmations de Pyongyang

La Corée du Nord assure avoir mené "avec succès" un test de bombe à hydrogène. Après Séoul, Washington, Paris, l'Otan et l'ONU ont fait part de leur indignation.

Un vendeur regarde des écrans de télévision retransmettant des images transmises par la Corée du Nord et montrant un possible essai nucléaire, le 6 janvier 2016 à Séoul (Corée du Sud).
Un vendeur regarde des écrans de télévision retransmettant des images transmises par la Corée du Nord et montrant un possible essai nucléaire, le 6 janvier 2016 à Séoul (Corée du Sud). (KIM HONG-JI / REUTERS)
avatar
Thomas BaïettoLouis BoyVincent DanielFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Pour Pyongyang, c'est un "succès". La Corée du Nord a annoncé avoir réussi un test de bombe à hydrogène (aussi appelée bombe H), mercredi 6 janvier. La nouvelle a aussitôt provoqué de vives réactions, de Séoul à Washington.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé que Pyongyang "cesse toute activité nucléaire et respecte ses obligations pour une dénucléarisation vérifiable".

Voici ce que l'on en sait pour l'instant.  

Un engin "miniaturisé". C'est à la télévision officielle que l'annonce de l'essai nucléaire réussi de Pyongyang a été faite. Selon le présentateur, l'engin était "miniaturisé"

Séoul condamne l'essai nord-coréen. La Corée du Sud est l'une des premières à avoir réagi. Elle promet de prendre "toutes les mesures nécessaires""Nous condamnons fortement le quatrième essai nucléaire nord-coréen qui est une violation claire des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, en dépit d'avertissements répétés de notre part et de la communauté internationale", indique le gouvernement sud-coréen dans un communiqué.

Washington met en doute les déclarations de Pyongyang. De leur côté, les Etats-Unis ont clairement mis en doute les affirmations de la Corée du Nord. "L'analyse initiale qui a été menée n'est pas cohérente avec les affirmations de la Corée du Nord, selon lesquelles elle a mené avec succès son premier essai de bombe à hydrogène", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COREE_DU_NORD

22h12 : Bombe A ou bombe H, les versions diffèrent, mais l'espoir d'un dialogue avec la Corée du Nord s'éloigne. À deux jours des célébrations pour son anniversaire, Kim Jung-un lance un défi à l'Occident. Décryptage de France 2.

21h06 : Les Etats-Unis pensent que la Corée du Nord a bien procédé à un essai nucléaire, mais sont sceptiques quant à la nature de l'engin mis à feu, selon un porte-parole du département d'Etat. Pyongyang affirme qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène.

20h04 : L'analyse initiale ne corrobore pas les affirmations de Pyongyang sur la bombe H, qui affirme avoir réalisé son premier essai avec succès, selon la Maison Blanche.

20h02 : Le Conseil de sécurité de l'ONU va préparer des "mesures supplémentaires" contre Pyongyang, après l'essai de bombe H réussi par la Corée du Nord. Son authenticité n'a pas été confirmée.

19h10 : La Corée du Nord a fait une annonce fracassante, ce matin : elle aurait réussi un essai de bombe à hydrogène (bombe H). La communauté internationale a condamné cet essai qui viole les résolutions de l'ONU. Je vous propose de revenir sur les raisons pour lesquelles la Pyongyang s'acharne à vouloir la bombe nucléaire.

16h47 : L'ambassadeur britannique à l'ONU assure, lui, que les pays membres du Conseil de sécurité vont travailler "sur des sanctions supplémentaires" à l'encontre de la Corée du Nord après l'annonce de son essai nucléaire. Une réunion d'urgence doit débuter à 17 heures à New York.

16h44 : Le secrétaire général de l'ONU, le Sud-coréen Ban Ki-moon, réclame que la Corée du Nord "cesse toute activité nucléaire et respecte ses obligations pour une dénucléarisation vérifiable".

15h48 : Bonjour @anonyme. Moscou a condamné cet essai nucléaire. Le ministère russe des Affaires étrangères estime que, "si ce test est confirmé, il s'agira d'un nouveau pas de Pyongyang sur la voie du développement d'armes nucléaires, ce qui constitue une violation flagrante du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU".

15h34 : Est-ce que la Russie soutient la Corée du Nord ? Est-ce qu'il y a eu une réaction de Moscou à l'essai de cette nuit ?

12h57 : "Je condamne le développement continu d'armes nucléaires et de programmes de missiles balistiques par la Corée du Nord, ainsi que sa rhétorique enflammée et menaçante".

Le secrétaire général de l'OTAN s'inquiète de l'essai nucléaire annoncé par Pyongyang, qui "sape la sécurité régionale et internationale" selon lui.

11h49 : Au tour de la Russie de condamner l'essai nucléaire nord-coréen. "De telles actions sont susceptibles d'aggraver la situation dans la péninsule coréenne", s'inquiète le ministère des Affaires étrangères.

11h21 : Sans grande surprise, des Nord-Coréens interrogés ce matin à Pyongyang se réjouissent de l'annonce de la réussite d'un test d'une bombe H par la Corée du Nord.



(REUTERS)

10h54 : L'Union européenne dénonce à son tour une "grave violation" des résolutions de l'ONU après l'essai nucléaire de Pyongyang.

10h35 : L'annonce a fait l'effet d'une bombe. La Corée du Nord a déclaré avoir réussi son premier essai d'une bombe à hydrogène, un engin thermonucléaire, bien plus puissant que l'arme atomique ordinaire. Je vous explique pourquoi ce nouveau défi lancé par le régime nord-coréen à la communauté internationale soulève plusieurs questions.







(JUNG YEON-JE / AFP)

10h32 : C'est avec un message diffusé par la télévision officielle, que les habitants de Pyongyang, la capitale de Corée du Nord, ont appris ce matin la réussite du test d'une bombe H par le pouvoir nord-coréen.



(APTN)

09h56 : Les experts doutent après l'annonce d'un premier essai réussi de la bombe H par la Corée du Nord. "Les données sismologiques suggèrent que l'explosion a été considérablement moins forte que celle qu'on attendrait d'un essai de bombe H", a déclaré le spécialiste de la politique nucléaire Crispin Rovere, basé en Australie.

09h24 : @anonyme : Vous avez raison de vous méfier des déclarations des dirigeants nord-coréens, qui ne se sont pas toujours vérifiées. Dans ce cas précis, il n'y pas encore de confirmation d'un autre pays. Mais un séisme, qui pourrait correspondre à un essai nucléaire, a bien été enregistré ce matin dans la péninsule. Nous vous tiendrons informé dès que nous aurons plus de détails.

09h24 : Les essais nucléaires sont donc confirmés ? Où bien est-ce encore un coup de pub de leur dirigeant mythomane ?

08h57 : "La Chine exhorte instamment la Corée du Nord à tenir son engagement de dénucléarisation, et à s'abstenir de toute action qui aggraverait la situation"

Principale alliée de Pyongyang, la Chine s'oppose "fermement" au nouvel essai nucléaire de son remuant partenaire.

08h33 : La Chine "s'oppose fermement" à l'essai nucléaire nord-coréen.

08h32 : En réponse à l'annonce de Pyongyang, la Corée du Sud a déployé ce matin des chars à la frontière entre les deux pays.




(YONHAP / AFP)

08h26 : Le Royaume-Uni dénonce une "provocation" et une "violation grave" des résolutions de l'ONU après l'essai nucléaire de Pyongyang.

07h57 : Une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU se tiendra bien aujourd'hui. Selon un diplomate américain, la réunion "a été demandée par les Etats-Unis et le Japon" et elle prendra la forme de consultations à huis clos "dans la matinée" (heure de New York).

07h53 : "C'est une menace extrêmement sérieuse". Invitée des 4 Vérités ce matin sur France 2, l'ancienne ministre Elisabeth Guigou, présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée, s'inquiète de l'essai nucléaire nord-coréen.

(FRANCE 2)

07h48 : Dans son communiqué, l'Elysée "appelle une réaction forte de la communauté internationale", tout en attendant "la confirmation des caractéristiques de l'essai nucléaire annoncé et observé cette nuit".

07h40 : a France "condamne cette violation inacceptable" des résolutions de l'ONU après l'essai nucléaire de Pyongyang.

07h22 : @MaxenceB : Je ne peux pas vous dire quelles sanctions seront prises, mais, vous pouvez, pour vous faire une idée, lire notre article sur les mesures déjà prises. La résolution du Conseil de sécurité de l'ONU de 2013 prévoyait la surveillance des diplomates nord-coréens, le gel des avoirs de certains particuliers et entreprises, ainsi que des interdictions de voyager. En 2014, les Etats-Unis avaient promis des sanctions plus fermes en cas de nouvel essai nucléaire.

07h22 : Quelles sanctions encourt la Corée du Nord ?

06h49 : @Kimmy : La bombe A, déjà testée trois fois par Pyongyang, est le premier type de bombe nucléaire développé. Elle utilise la fission nucléaire quand la bombe à hydrogène, ou bombe H, fonctionne avec la fusion nucléaire. Une différence qui rend cette dernière beaucoup plus puissante.

06h48 : Quelle est la différence entre bombe A et bombe H ?

06h29 : "L'essai nucléaire mené par la Corée du Nord est une sérieuse menace contre la sécurité de notre pays et nous ne pouvons absolument pas le tolérer."
Devant la presse, le Premier ministre nippon a "fermement" condamné l'annonce de Pyongyang.

06h25 : La Corée du Sud compte d'ailleurs demander de nouvelles sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU "pour que le Nord paie le prix de cet essai nucléaire", indique le gouvernement.

06h20 : Selon des diplomates, cités par l'agence Reuters, le Conseil de sécurité de l'ONU va se réunir en urgence aujourd'hui pour évoquer cet essai nucléaire.

06h17 : "Nous ne pouvons pas confirmer ces affirmations pour le moment mais nous condamnons toute violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et appelons à nouveau la Corée du Nord à respecter ses obligations et ses engagements internationaux."



Dans un communiqué, les Etats-Unis ont condamné ce test, tout en indiquant que rien n'était confirmé pour le moment.

06h14 : Les réactions diplomatiques ne se sont pas faites attendre après cet essai nucléaire. De l'autre côté du 38e parallèle, une réunion d'urgence a été convoquée par la présidente sud-coréenne. Ce test est "un défi grave" pour la paix mondiale, estime Séoul.

06h07 : Pyongyang a testé trois fois la bombe atomique A, qui utilise la fission nucléaire, en 2006, 2009 et 2013. Ce serait une première pour la bombe H, un engin beaucoup plus puissant qui fonctionne avec la fusion nucléaire.




(JUNG YEON-JE / AFP)

06h04 : Les sismologues ont enregistré un tremblement de terre de magnitude 5,1, près du principal site nord-coréen de tests atomiques. Un séisme qui correspond à une possible "explosion", selon le bureau sismologique chinois.

06h04 : Quelques précisions sur l'essai nucléaire qu'aurait mené la Corée du Nord cette nuit. La bombe à hydrogène testée serait un engin "miniaturisé".