Corée du Nord : une parade militaire sans missile balistique pour célébrer les 70 ans du régime

Malgré des efforts diplomatiques, la Corée du Nord n'a jamais arrêté son programme nucléaire, selon un rapport de l'ONU.

Des soldats de l\'armée nord-coréenne lors du défilé militaire à Pyongyang, le 9 septembre 2018.
Des soldats de l'armée nord-coréenne lors du défilé militaire à Pyongyang, le 9 septembre 2018. (ED JONES / AFP)

Des milliers de soldats suivis par l'artillerie et par des chars ont défilé à Pyongyang, dimanche 9 septembre, pour célébrer le 70e anniversaire de la Corée du Nord. Mais l'armée n'a pas exposé les missiles balistiques intercontinentaux qui lui ont valu de multiples sanctions internationales.

Trop montrer ses muscles aurait pu mettre en danger les efforts diplomatiques en cours, après la rencontre en juin, à Singapour, entre le président américain Donald Trump et Kim Jong-un, lequel tiendra son troisième sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in à Pyongyang mi-septembre. Mais, selon un rapport de l'ONU, la Corée du Nord n'a jamais arrêté son programme nucléaire.

Après une salve de 21 coups de canon, des dizaines d'unités d'infanterie, des transports de troupes blindés, des lance-roquettes multiples et des chars ont défilé place Kim Il-sung, survolés par des biplans formant le chiffre "70", sous le regard de Kim Jong-un, petit-fils du fondateur de la Corée du Nord et troisième de la dynastie régnante.