Corée du Nord : l'Europe est "certainement à la portée" des tirs de missiles, selon la ministre Florence Parly

En tirant mercredi un missile balistique intercontinental, Pyongyang a fait "une démonstration de montée en puissance", estime la ministre française des Armées.

Tir de missile nord-coréen : "Peu de villes occidentales y échapperaient", admet Florence Parly
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Comme les Etats-Unis, l'Europe se trouve désormais à la portée des tirs de missiles balistiques effectués par la Corée du Nord, souligne, jeudi 30 novembre, la ministre française des Armées. En tirant mercredi un missile balistique intercontinental, Pyongyang a fait "une démonstration de montée en puissance", a admis Florence Parly, interrogée sur BFMTV.

"L'Europe comme les Etats-Unis sont certainement à la portée de ces tirs" auxquels "peu de villes occidentales échapperaient", a observé la ministre. "Ce que l'histoire ne dit pas c'est si ce tir disposait d'une tête chargée ou pas", a-t-elle toutefois noté.

"Poursuivre dans la voie des sanctions"

D'après une estimation initiale du Pentagone, le missile a parcouru un millier de kilomètres avant de s'abîmer dans la zone d'exclusion maritime du Japon. Un spécialiste a jugé que cette trajectoire en cloche suggérait que l'engin avait en fait une portée de 13 000 kilomètres. Soit la portée la plus longue pour un missile testé par la Corée du Nord.

Pour Florence Parly, la communauté internationale doit "poursuivre dans la voie des sanctions". "Et ce qui est décisif c'est que tout le monde applique ces sanctions sans faille, dont la Chine et la Russie".

Florence Parly, la ministre des Armées, le 10 novembre 2017 à Paris.
Florence Parly, la ministre des Armées, le 10 novembre 2017 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)