Corée du Nord : "Grand soleil du XXIe siècle", "génie des génies"… Les titres ronflants de Kim Jong-un

Le leader nord-coréen a été nommé, lundi, président du parti unique au pouvoir dans le pays.

Photo diffusée le 24 avril 2016 par l\'agence officielle nord-coréenne montrant Kim Jong-un, le leader du pays, inspectant des sous-marins de l\'armée.
Photo diffusée le 24 avril 2016 par l'agence officielle nord-coréenne montrant Kim Jong-un, le leader du pays, inspectant des sous-marins de l'armée. (KCNA / AFP)

Kim Jong-un, le dirigeant de la Corée du Nord, a été élu, lundi 9 mai, président du parti unique de son pays, entérinant son statut de leader incontesté. A 33 ans, il accumule les titres et les petits noms ronflants. Au "Royaume ermite" règne l'agence de presse officielle KCNA, qui diffuse une propagande aux accents surannés. Florilège.

"Grand soleil du XXIe siècle"

Le quotidien sud-coréen The Korea Times (en anglais) rapporte le 4 mai que le Rodong Sinmun, principal quotidien de Corée du Nord, a qualifié le dirigeant de "Grand soleil du XXIe siècle". Kim Jong-un a notamment été salué pour avoir réussi plusieurs lancements de missiles depuis un sous-marin.

"Maréchal de la République" et "commandant suprême"

En juillet 2012, Kim Jong-un est sacré "maréchal". Avant lui, seules deux personnes ont reçu ce titre : Kim Il-sung, son grand-père et fondateur de la Corée du Nord, et Kim Jong-il, son père.

"La décision a été prise d'accorder le titre de 'Maréchal de la République populaire démocratique de Corée' à Kim Jong-un, commandant suprême de l'Armée du peuple coréen", annonce alors l'agence KCNA.

"Génie des génies des sciences militaires"

Pour son anniversaire, le 8 janvier 2012, Kim Jong-un est célébré dans un documentaire à sa gloire diffusé à la télévision nord-coréenne. Il y est qualifié de  "génie des génies" en matière de stratégie militaire. 

Le documentaire affirme que Kim Jong-un est sorti des meilleures académies militaires du pays, mais il n'existe aucune preuve qu'il ait servi dans l'armée. La propagande officielle soutient qu'il a rédigé sa première thèse en stratégie militaire à l'âge de 16 ans, qu'il ne dort que trois ou quatre heures par nuit et qu'il jeûne souvent pour pouvoir étudier.

"Grand successeur de la cause révolutionnaire du Juche"

"À l'avant-garde de la révolution coréenne se trouve à présent Kim Jong-un, grand successeur de la cause révolutionnaire du Juche et chef remarquable de notre parti, de notre armée et de notre peuple", écrit l'agence officielle nord-coréenne en décembre 2011, peu après la mort de Kim Jong-il, père de Kim Jong-un.

Le Juche désigne l'idéologie développée Kim Il-sung, fondateur de la République populaire démocratique de Corée, père de Kim Jong-il et grand-père de Kim Jong-un. Pour la résumer très brièvement, cette idéologie mêle communisme et autosuffisance.

Le culte de la personnalité est poussé à l'extrême en Corée du Nord. Une journaliste de L'Obsqui s'est rendue là-bas en 2013, raconte avoir reçu cette remarque d'un guide et interprète, évidemment officiel, après avoir prononcé le nom de Kim Jong-un. "On ne peut pas parler de notre dirigeant avec un tel manque de respect. C'est blessant ! Il faut ajouter un de ses titres, par exemple : 'le dirigeant suprême Kim Jong-un'."