Corée du Nord : à la frontière entre les deux Corées, la DMZ

Un nouveau soldat nord-coréen est parvenu ce jeudi 21 décembre au matin à fuir en Corée du Sud. Il y a un mois, un militaire avait été filmé en train de courir sous les balles de ses compatriotes avant d'être récupéré par l'armée sud-coréenne. Tous deux sont passés par la zone démilitarisée entre les deux pays, la DMZ, très surveillée.

France 2

En face, la Corée du Nord. Voici une des zones frontières les plus dangereuses au monde. Pour rentrer dans la zone tampon entre les deux Corées, il faut montrer patte blanche. Contrôles militaires et caméras de surveillance, car les tensions n'ont jamais été aussi vives. Dans cette zone démilitarisée, la DMZ, les soldats du Nord sont à quelques mètres seulement de ceux du Sud, et ne se lâchent pas du regard. Des impacts de balles témoignent de l'échappée du soldat nord-coréen vers le voisin du Sud, poursuivi par des militaires qui tentaient de l'abattre pour qu'il ne fasse pas défection, violant l'armistice. Malgré les menaces terrestres, les tirs de missile de Pyongyang et les essais nucléaires, les touristes continuent de venir à la frontière pour tenter de voir ce qu'il se passe en face.

Les deux pays sont techniquement toujours en guerre

Le long de la frontière entre les deux Corées, tout le monde se prépare au pire. Les autorités construisent des abris antinucléaires. Tout y est prévu pour tenir 15 jours, avec combinaisons et masques antiradiations. Cette frontière, l'une des plus militarisées au monde, est toujours une ligne de front. Si un armistice a été signé entre les deux Corées, la paix, elle, n'a pas été actée. Techniquement, les deux pays sont toujours en guerre.

Le JT
Les autres sujets du JT
SEPTEMBRE. Une photo officielle de Kim Jong-un, diffusée le 16 septembre 2017 après un essai de missile en Corée du Nord.
SEPTEMBRE. Une photo officielle de Kim Jong-un, diffusée le 16 septembre 2017 après un essai de missile en Corée du Nord. (KCNA VIA KNS / AFP)