Empoisonnement de Kim Jong-Nam : un poison signature de la Corée du Nord

Le demi-frère du dirigeant nord-corééen a été tué par un poison considéré comme une arme de destruciton massive, mais son assassinat demeure un mystère. La police malaisienne a arrêté deux jeunes femmes qui affirment être tombées dans un piège.

Voir la vidéo
France 3

Pendant toute la nuit, des personnels de la défense civile malaisienne ont passé au peigne fin le terminal II de l'aéroport de Kuala Lumpur, pour s'assurer que les lieux ne présentent plus aucun danger. C'est ici qu'a été assassiné Kim Jong-Nam, le demi-frère du président nord-coréen. C'était le 13 février dernier. Sur ces images de caméra surveillance, on peut le voir pénétrer dans le terminal II.

Un poison signature de la Corée du Nord

Quelques instants plus tard, une femme s'approche et lui projette quelque chose au visage. Il demande de l'aide avant de succomber. Une mort douloureuse et rapide confirme le ministre malaisien de la Santé. Le produit utilisé pour tuer Kim Jong-Nam est l'agent VX, un poison encore plus toxique que le gaz sarin. Un produit qui porterait la signature de la Corée du Nord. Tous les regards se tournent donc vers la Corée du Nord. Des accusations démenties par un diplomate nord-coréen derrière les grilles de son ambassade en Malaisie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Huit Nord-Coréens au total sont à présent soupçonnés d’avoir orchestré l’empoisonnement de Kim Jong-nam.
Huit Nord-Coréens au total sont à présent soupçonnés d’avoir orchestré l’empoisonnement de Kim Jong-nam. (JUNG YEON-JE / AFP)