Haut-Karabakh : une trêve relative entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Haut-Karabakh : une trêve relative
FRANCEINFO
Article rédigé par
B.Savart - franceinfo
France Télévisions

Un cessez-le-feu fragile a été mis en place dans la zone du Haut-Karabakh où les affrontements ont fait rage ces derniers temps. Pour autant, le conflit est loin d’être résolu.

Pour la première fois depuis plusieurs jours, ils peuvent sortir de manière un peu plus sereine. Les habitants de Terter en Azerbaïdjan retrouvent leurs rues et constatent les dégâts des derniers affrontements samedi 10 octobre. Un cessez-le-feu temporaire a été proclamé au terme des négociations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Elles ont duré près de 10 heures et étaient menées par la Russie, appuyée également par la France et les États-Unis.

Les conditions de la trêve déjà violées ?

Alors que le cessez-le-feu venait tout juste d’être proclamé, les deux camps s’accusaient mutuellement de ne pas l’avoir respecté. Une trêve qui n’a de toute façon pas apaisé les tensions entre les deux populations. Selon le bilan officiel, en 13 jours, ce conflit a causé près de 400 morts. En France, des manifestations ont eu lieu. Dans les rues de Strasbourg (Bas-Rhin), des membres de la communauté arménienne réclamaient la paix au Haut-Karabakh.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.