Cet article date de plus de sept ans.

Cisjordanie : les trois Israéliens disparus retrouvés morts

Les corps des trois jeunes Israéliens disparus le 12 juin dernier ont été retrouvés lundi près de Halhoul en Cisjordanie. Israël menace de représailles envers le Hamas, et la communauté internationale condamne l'assassinat.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les forces israéliennes près de Halhoul, où les corps ont été retrouvés © MAXPPP)

Les trois jeunes Israéliens disparus le 12 juin en Cisjordanie ont été retrouvés morts ce lundi près de Hébron. L'information a été confirmée par les médias israéliens, qui citent des sources militaires.

Les corps des trois garçons, âgés de 16 à 19 ans et enlevés, selon Israël, par le Hamas, ont été retrouvés dans la localité de Halhoul, à une dizaine de minutes de la route où ils ont été vus pour la dernière fois. Ils étaient dans un champs, "sous un tas de pierres ", selon un porte-parole de l'armée. Ils auraient été tués par balles peu après leur disparition.

Un "assassinat " condamné à l'étranger

Le vice-ministre israélien de la Défense Danny Danon, l'un des plus à droite du gouvernement, accuse le Hamas d'avoir assassinés les trois adolescents. Il promet dans un communiqué que les Israéliens ont "la volonté et la détermination nécessaires pour endurer les épreuves d'une longue opération visant à éradiquer " le mouvement. Un porte-parole du Hamas à Gaza a prévenu de son côté que "toute escalade ou guerre ouvrirait [à Israël] les portes de l'enfer ".

Les réactions de la communauté internationale ont commencé à se faire entendre : François Hollande condamne "fermement " ce "lâche assassinat ", David Cameron, le Premier ministre britannique parle d'un "acte terroriste effroyable et inexcusable ". A Washington, le président américain Barack Obama a présenté ses condoléances aux familles des trois garçons, et appelé "toutes les parties à s'abstenir de mener des actions qui puissent déstabiliser encore davantage la situation ".

Une réunion d'urgence du cabinet de sécurité

La Knesset a suspendu les votes prévus dans la soirée, tandis que Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien a convoqué une réunion d'urgence avec un cabinet de sécurité pour discuter de "développements décisifs " dans l'affaire du triple enlèvement.

Depuis l’enlèvement de Eyal Yifrah, Gild-Ad Shaer et Naftali Frenkel, l’armée israélienne a lancé de vastes opérations de recherches en Cisjordanie, ainsi qu’une offensive contre le Hamas. 400 Palestiniens ont été arrêtés, en majorité des membres du mouvement islamiste, et cinq sont morts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.