Une station spatiale chinoise s'écrasera bientôt sur la Terre

Le pays a perdu le contrôle de l'une de ses stations spatiales. Conséquence : elle va bientôt s'écraser sur Terre entre fin 2017 et début 2018, mais on ignore encore la date et le lieu exacts.

FRANCE 3

Pékin (Chine) a un problème, Tiangong-1, le palais céleste, ne répond plus. Depuis mai 2016, ce symbole de la conquête spatiale chinoise est devenu totalement incontrôlable. Ce module autrefois habitable pèse huit tonnes et a la taille d'un minibus. Il se déplace à la vitesse de 28 000 kilomètres par heure et fait le tour de la Terre en 90 minutes. À l'heure où nous parlons, il survole l'océan Atlantique et se dirige vers l'Espagne.

Des éléments d'une centaine de kg pourraient s'écraser au sol

À 300 kilomètres d'altitude, s'il descend encore en perdant de la vitesse, il finira par rencontrer les premières couches denses de l'atmosphère entre octobre 2017 et avril 2018. Quand le satellite est encore contrôlable, l'angle d'attaque permet sa désintégration totale. Dans le cas de Tiangong-1, il est possible que de gros éléments d'une centaine de kilos résistent et s'écrasent au sol. Peu de chances cependant que Tiangong-1 vous tombe sur la tête, les océans occupent les deux tiers de la planète et l'homme n'est présent que sur à peine 2,5% des terres émergées.

Le JT
Les autres sujets du JT
La station spatiale chinoise Tiangong-1 est photographiée le 24 juin 2012.
La station spatiale chinoise Tiangong-1 est photographiée le 24 juin 2012. (AP / SIPA)